Au Népal, Mathéo Jacquemoud affole les compteurs à l’Ama Dablam

Lucien Boucansaud n’est pas le seul alpiniste du Mont-Blanc à s’être illustré cet automne en solitaire au Népal. Mathéo Jacquemoud, qui vit désormais à Vallorcine, a lui aussi affolé les compteurs sur une montagne emblématique. L’ex champion du monde de ski alpinisme qui vise les Jeux Olympiques tout en étant devenu enseignant à l’École nationale de ski et d’alpinisme (Ensa ) a gravi l’Ama Dablam (6 812 m) en moins de 4 h.

Capture d'écran google map 2.JPG
Capture d'écran google map 2.JPG

Un rêve de gosse

L’aller-retour depuis son camp de base ne lui a d’ailleurs pris que 6 heures 23 minutes et 24 secondes. « La première fois que j’ai vu ce sommet c’était lors d’un voyage au Népal avec mon père, j’avais alors 13 ans. J’ai tout de suite été frappé par l’esthétisme de cette montagne. Pour moi une des plus belles que j’ai eu la chance de voir. C’était devenu un rêve de la gravir », avoue-t-il.

Ce sportif doué d’une endurance exceptionnelle reconnaît même avoir pris suffisamment de marge pour prendre un maximum de plaisir sur cette performance observée de près par d’autres copains chamoniards, dont l’ancien champion du monde de freeride Léo Slemett ou encore le guide et photographe Mathis Dumas. Un temps canon qui serait un nouveau record.

Article issu du Dauphiné Libéré

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (132)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (20)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant