Des cochons pour réduire ses déchets: le pari de ce restaurateur de Chamonix

Adopter deux cochons se nourrissant principalement des restes de nourriture des clients et des épluchures de légumes, voilà l’idée singulière de Jules Ducroz, propriétaire du restaurant d’altitude les Deux Aigles à la Flégère. « À mon échelle, je souhaite mener des actions qui permettent de faire du bien à la planète », partage humblement le propriétaire de cet établissement perché à 1900 mètres d’altitude.

L’initiative, probablement une grande première en altitude, a immédiatement séduit la Compagnie du Mont-Blanc. En guise de soutien, la société de remontées mécaniques de la vallée de Chamonix a contribué au financement de la clôture de ces nouveaux animaux, désormais installés derrière cet établissement offrant une vue sublime sur le massif du Mont-Blanc. Des salariés ont même donné de leur temps libre pour ériger les barrières qui empêchent les nouveaux pensionnaires de partir trop loin sur les sentiers voisins menant au lac Blanc ou aux Chéserys.

C’est ainsi que les deux cochons, Copine et Paupiette, alors âgées de cinq mois et pesant 80 kg, quittèrent la Ferme de Challonges pour rejoindre leur nouvelle résidence d’altitude. Une fine équipe a dû toutefois se mobiliser pour ce transfert peu commun. Les deux bêtes sont même devenues des vedettes lorsqu’elles ont emprunté, non sans appréhension, la télécabine de la Flégère. Des voyageurs pas comme les autres qui n’ont exceptionnellement pas eu à montrer leur forfait pour embarquer. L’épopée a en tout cas fait l’animation de ce site fréquenté.

Le restaurant d’altitude les Deux Aigles a accueilli deux cochons pour la saison d’été 2023 . Photo Jules Ducroz
Le restaurant d’altitude les Deux Aigles a accueilli deux cochons pour la saison d’été 2023 . Photo Jules Ducroz

600 kg de déchets évités cet été

Pour éviter toute tentative d’attaque de loup, Copine et Paupiette sont rentrées tous les soirs dans une cave du restaurant spécialement réaménagée. Désormais, chaque restaurant du domaine, à savoir les Deux Aigles, ceux exploités par le Sérac et le refuge de la Flégère, collecte chaque jour ses déchets organiques afin de nourrir les cochons. Dix kilos de restes et d’épluchures sont ainsi donnés aux bêtes quotidiennement.

Jules Ducroz estime que plus de 600 kg de déchets seront ainsi évités cet été grâce à ces deux nouvelles stars de la Flégère. Une démarche pionnière qui fera peut-être des émules.

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant