En Savoie, une station dévoile trois nouveaux parcours dans les arbres

Les Tyroliennes des géants deviennent l’AccroTyro des géants. L’équipement de loisirs d’Aillons-Margériaz 1000 s’est diversifié. Depuis le 8 juillet, les visiteurs ne trouvent plus une vingtaine de tyroliennes à descendre mais trois parcours acrobatiques dans les arbres et une cascade d’une dizaine de tyroliennes dont une à très grande vitesse. Une combinaison d’activités unique en France qui jouxte le très prisé Pays suspendu des géants (18 000 visiteurs par an).

Un projet de diversification de la station, financé par Grand Chambéry à hauteur de 200 000 € , à travers le syndicat mixte des stations des Bauges. « Cette offre de loisirs sera accessible tout au long de l’année », précise Philippe Gamen, président de Grand Chambéry, lors de l’inauguration, vendredi 21 juillet. « Ça permet de donner un nouveau modèle économique à ces stations de moyenne montagne, qui subissent le changement climatique. Et le jour où on veut l’enlever, il n’y aura pas d’impact sur la forêt. »

Au bonheur des petits aventuriers. Photo Le DL/I.B.
Au bonheur des petits aventuriers. Photo Le DL/I.B.

Un quatrième parcours prévu en septembre

Aucun arbre n’a été coupé pour installer les trois parcours bleu, vert et rouge, et aucun trou n’a été percé dans les arbres. Ce qui limite aussi les points d’entrée de potentiels champignons ou maladies. « Les systèmes choisis sont particulièrement vertueux au niveau du respect des essences », confirme Sandra Ferrari, présidente du syndicat mixte des stations des Bauges. « On n’aménage pas à outrance, c’est l’activité qui s’intègre dans la forêt. L’objectif est de ne pas entrer en conflit d’usage avec les agriculteurs. L’AccroTyro se trouve sur un terrain privé, les bêtes ont l’habitude de venir s’abriter sous les arbres, il faut qu’elles puissent continuer à le faire. »

Perchés jusqu’à 15 mètres de haut, les parcours ludiques et acrobatiques ne sont pas très techniques. Ils sont accessibles dès 8 ans et 1,25 mètre. Le passage par le practice est obligatoire, pour que les opérateurs vérifient le niveau des pratiquants. Depuis le début des vacances, déjà 281 personnes ont pu en profiter.

En septembre, un quatrième parcours acrobatique aérien (noir) sera installé, tout comme un pumptrack à l’entrée de la station (il sera utilisé notamment par l’école d’Aillon et le club des sports) et un stade multisports. Philippe Gamen a rappelé l’ambition de faire d’Aillon 1000 « une vraie station village où l’on vient séjourner aussi depuis les Bauges et la vallée ».

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant