Escapade : « Les Alpes à vélo » ou la montagne par les cols

« Ce sont les Alpes que je préférais, parce qu’on y respirait mieux », disait Eddy Merckx dans une interview au Dauphiné Libéré en 2019, année du cinquantenaire de sa première victoire au Tour de France. En dépit d’importants dénivelés, les Alpes sont un paradis pour les cyclistes séduits par leurs paysages spectaculaires et la renommée de leurs cols.

L’auteur : Guillaume Lebaudy

Né en Normandie dans une famille de cyclistes, Guillaume Lebaudy est ethnologue, spécialiste du pastoralisme dans les Alpes, montagnes qu’il a d’abord parcourues… à vélo.

Directeur de la collection « Hors les drailles » chez Cardère éditeur, il collabore avec la revue L’Alpe. Il est l’auteur de l’Abécédaire un peu vache des alpages (Glénat), des Métamorphoses du bon berger et de La caravane passe (Cardère éditeur).

En 2022, il a participé à la création du spectacle théâtral de Golem Théâtre (Trièves), Vélo, cet obscur objet du désir. Son tropisme pour la montagne l’amène aujourd’hui à explorer les Alpes mancelles (Massif armoricain) où il aime à marcher, pédaler et écouter les oiseaux.

Le vélo va-t-il supplanter les sports d’hiver ?

Si c’est le Tour qui les a révélées au grand public, les routes du massif ont été parcourues dès la seconde moitié du 19e siècle par des voyageurs à vélo, amoureux de nature, chevauchant de fières randonneuses équipées pour aller loin et gravir les pentes. Compétiteur acharné ou cyclotouriste flâneur, chacun peut forger sa légende sur les routes alpines !

Et n’allez pas croire que seuls les cols routiers sont fréquentés par les cyclistes. Les milliers de kilomètres de sentiers du massif alpin sont parcourus par les adeptes d’un sport de plus en plus divers (tout terrain, descente, gravel, avec assistance électrique) au point que, flairant le bon filon, certains imaginent que la pratique cycliste supplantera celle des sports d’hiver quand la neige viendra définitivement à manquer.

Située au pied de la mythique montée de l’Alpe d’Huez, la petite ville du Bourg-d’Oisans a ainsi muté en quelques années, devenant un des grands spots du vélo dans les Alpes après avoir été longtemps marquée par une ambiance « ski ».

Cette tendance s’affirme partout dans le massif alpin, en Italie, Suisse, Allemagne et Autriche, mais aussi en Slovénie dont les champions, Primož Roglič et Tadej Pogačar, ont largement prouvé leur goût pour les cols des Alpes. Après tout, le vélo est aussi un sport de glisse…

-
-
"Les Alpes à vélo" ou la montagne par les cols
  • En vente à partir du 20 mai
  • 8,50 € –  52 pages – 15 x 21 cm –  ISBN : 978-2-8110-0261-9
  • En kiosque ou par correspondance au 04 76 88 70 88
  • Sur internet : boutique.ledauphine.com

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Nos tops stations
  • Avoriaz
  • Chamonix
  • Courchevel 1850
  • Flaine
  • Font-Romeu
  • L'Alpe d'Huez
  • La Bresse
  • La Plagne
  • Le Lioran
  • Les 2 Alpes
  • Les Menuires
  • Montgenèvre
  • Orcieres Merlette
  • Peyresourde
  • Risoul 1850
  • Saint-Lary-Soulan
  • Tignes Val Claret
  • Val Thorens
  • Villard-de-Lans
Les stations par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant