Flaine aménage des zones de quiétude pour préserver les oiseaux du domaine

« L’enjeu, c’est partager tous le même espace », résume Jean-Luc Borelli, adjoint au chef des pistes de Flaine au terme d’une journée où des zones de refuge pour les tétras-lyres et les lagopèdes alpins ont été mises en place. Le domaine skiable de Flaine abrite une faune très variée, dont ces oiseaux terrestres caractéristiques des espaces d’altitude. Aux Contamines-Montjoie des zones de quiétude ont également été mises en place pour les chamois et les cerfs

La pratique du ski impacte l’hivernage 

En hiver, les pratiques sportives en dehors des pistes bousculent et même menacent ces espèces sensibles, en faisant sortir les galliformes de leur abri. « Chaque dérangement hivernal leur coûte beaucoup d’énergie, les met au risque de rencontrer un prédateur », détaille Pascal Roche, technicien à la fédération des chasseurs de Haute-Savoie.

Il précise aussi que s’ils ont réussi à subsister à ce dérangement hivernal, « le stress diminue leurs capacités de reproduction au printemps ». Il rappelle ainsi l’importance de ne pas faire voler ces oiseaux entre décembre et mars.

Détourner les skieurs de certaines zones

Depuis deux ans, des espaces de tranquillité sont mis en place au cœur du domaine skiable de Flaine, en lien avec le gestionnaire du site, par la fédération des chasseurs de Haute-Savoie et Instinctivement nature, bureau d’études environnementales spécialisé dans la gestion de la faune et des milieux. Le domaine skiable est couvert par l’observatoire environnemental du Grand-Massif et s’engage dans la protection d’espaces nécessaires au cycle de vie de ces oiseaux. Représentants des microzones, d’une échelle de grandeur de 5 000 m, délimitées par des câbles élastiques balisés de fanions et de panneaux explicatifs, les espaces de tranquillité sont implantés au cœur de secteurs identifiés comme des zones d’hivernage des tétras-lyres ou des lagopèdes. L’objectif est de canaliser les skieurs afin de les écarter de ces zones, et d’ainsi respecter l’hivernage de ces oiseaux.

Sur le domaine skiable de Flaine, la première zone se situe dans un secteur à proximité de la piste rouge Topaze. Elle est dédiée à l’emblème des Alpes, le tétras-lyre. Le lieu, en limite de zone forestière, est un habitat favorable à cette espèce. Pour encrer l’opération sur le plus long terme, la zone bénéficie d’une plantation réalisée par l’Office national des forêts, à la demande du domaine skiable. Dite de préservation, la plantation viendra, à terme, faire une barrière naturelle qui déviera les skieurs de part et d’autre de cette zone sensible.

Trois zones de quiétudes sur la station

Classé en réserve de chasse et de faune sauvage depuis 1972, le secteur de Flaine bénéficie aussi d’une présence importante de lagopèdes au sommet des Grandes Platières. Trois zones de quiétude sont affectées à cet oiseau terrestre, afin que sports en plein air, activité économique qui en découle et préservation de la biodiversité s’accordent en partageant des espaces. Les sites sont au droit de la piste rouge Almandine, dans la Combe des Perdrix et la combe de Gers.

Le chalenge pour les chefs d’orchestre de ces opérations est de faire entrer dans la culture de la montagne la nécessité de respecter ces zones de refuge. Le geste qui consiste à soulever la corde et enfiler les spatules derrière les piquets ne doit plus être associé à un signe de liberté et de belle poudreuse, mais à un dérangement hivernal de la faune. Au cœur des zones de refuge pour ces oiseaux, cette belle poudreuse doit rester le propre terrain de jeu de la faune. À titre d’exemple, le tétras-lyre l’utilise pour creuser un igloo afin d’affronter l’hiver.

Article issu du Dauphiné Libéré

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant