Une première dameuse 100% électrique s’installe à Serre Chevalier

Il se définit encore comme le petit poucet face aux deux grands européens, Allemand et Italien. Plus pour très longtemps semble-t-il. « L’idée est de grossir progressivement », rectifie Romain Dupon, PDG de la PME iséroise CM Dupon (née en 2016 après l’arrêt d’activité d’Aztec), unique fabricant français de dameuses qui, avec la sortie de la première machine électrique de ce type, voit s’ouvrir un chemin tout tracé.

Une première pour l’entreprise cet hiver 

Imaginée dès 2019, présentée l’année suivante à l’un de ses plus gros clients – la Compagnie des Alpes (CDA) – puis testée à Tignes, la dameuse 100 % électrique made in Dupon à Pontcharra arrive dès cet hiver en station. Et c’est tout sauf une coïncidence si l’exploitant majeur des domaines skiables français, partenaire du projet, a choisi de l’expérimenter à Serre Chevalier, champion de l’autosuffisance renouvelable, et d’annoncer l’intégrer dans chacun de ses sites la saison prochaine.

Un développement long

Pour l’un comme pour l’autre, la fée électricité dessine l’avenir d’une montagne plus sobre. Un tournant économique et écologique, négocié à deux : « Fabriquer des dameuses thermiques, c’est notre métier mais le besoin de se différencier face à nos concurrents est vite apparu. Comme on travaille avec la CDA depuis plusieurs années, on s’est dit que l’on pouvait vraiment donner un coup d’accélérateur dans le monde du damage. Il était très en avance sur le plan technique il y a 20 ans, les fabricants se sont ensuite un peu endormis… »

Il poursuit : « Là, on démontre que la montagne est capable de prendre un peu d’avance dans les nouvelles solutions. Dans ce projet (dont le montant d’investissement dépasse le chiffre d’affaires de l’entreprise mais reste confidentiel, N.D.L.R.), il ne s’agissait pas de transformer un modèle thermique en électrique. On est parti d’une feuille blanche, on n’avait pas de contraintes techniques, cela nous a fait gagner du temps, de l’argent et de l’autonomie. C’était un vrai marathon au niveau du développement. »

Consommer moins mais fonctionner plus

Le principal écueil : la gestion de l’énergie au sein de la machine. Réponse de l’entrepreneur : « Dès le début, on a privilégié le rendement. Que ce soit un litre de gasoil, un kW/h de batterie ou un kilo d’hydrogène, le but du jeu est d’en utiliser le moins possible pour faire fonctionner la machine. On a donc travaillé sur la gestion du chaud et du froid, sur la capacité de récupérer de l’énergie partout, sur une consommation limitée avec une même vitesse partout et tout le temps, dans la pente et en descente. »

La CDA ne sera pas le seul client

Romain Dupon attend maintenant beaucoup de ces prochains mois car « c’est l’utilisateur qui va faire le produit final. On va pouvoir récupérer beaucoup de datas pour affiner la dameuse. » Avant même ce retour d’expérience, des clients l’ont approché. Il ne s’en étonne pas : « On a toujours clamé haut et fort qu’il n’y avait pas d’exclusivité avec la CDA. Grâce à son leadership et à sa puissance, elle vient accélérer les choses, cela profite à l’ensemble du secteur et c’est intéressant. »

Des embauches à venir pour répondre à la demande

Les carnets de commandes pour 2024 et 2025 se remplissent. De nouvelles embauches sont prévues, ainsi qu’une restructuration du site de Pontcharra pour suivre la cadence. Le jeune patron le sait : « Nous allons fabriquer davantage de dameuses électriques l’année prochaine que de thermiques cette année. » Il va même plus loin : « Je vois mal qui achètera des dameuses thermiques en 2030. »

Article issu du Dauphiné Libéré

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant