Le mur d’escalade de Briançon pourrait un jour accueillir les Championnats du monde

Il faut le temps de prendre ses marques. Pour les grimpeurs, les officiels, les photographes. Pour le public aussi, qui va pâtir encore quelque peu du chantier cette année. Car, si le nouveau mur d’escalade de Briançon a été inauguré ce jeudi 13 juillet en soirée, il reste beaucoup à faire pour que le site de Serre Giniez soit l’écrin promis de la grimpe.

Pour cette 34e édition du Mondial de l’Escalade, l’essentiel est cependant bien là. Le millésime 2023 est bien amputé des compétitions juniors et vétérans, certes. Mais, l’imposante paroi artificielle de difficulté a déjà ses premiers noms inscrits au palmarès avec, mercredi, les victoires de l’étape de Coupe de France de Léa Marigo et Max Bertone. 

Le tiers gauche du mur est homologué pour des compétitions d’escalade de vitesse. Photo Le DL /Justin Mourez
Le tiers gauche du mur est homologué pour des compétitions d’escalade de vitesse. Photo Le DL /Justin Mourez

Une première pour l’escalade de vitesse

Le mur peut même se targuer d’avoir inauguré une nouvelle discipline à Briançon – et dans les Hautes-Alpes ?-, celle de l’escalade de vitesse. Sa partie gauche est en effet homologuée, selon les normes internationales, pour la pratique. Ce jeudi soir, elle a même eu droit à un open “Terre de jeux – département des Hautes-Alpes” de vitesse. Derrière la promotion du dispositif d’accueil d’athlètes en vue des Jeux olympiques de Paris 2024 , se cachait une compétition mixte réunissant quelques spécialistes de la vitesse, grimpeurs curieux et bénévoles du Mondial.

Un spectacle inégal qui a eu le mérite de démontrer l’ambition de Briançon concernant l’escalade. « C’est bien d’avoir cette partie du mur dédiée à la vitesse, apprécie le directeur technique du Mondial, Franck Prigent. La plupart des grosses infrastructures en ont aujourd’hui. » Et si les fédérations nationales ou internationales n’en font pas une obligation, elles poussent pour des équipements réunissant les trois disciplines olympiques : difficulté, vitesse et bloc.

Franck Prigent, directeur technique du Mondial de l’escalade : « L’objectif est d’être équipé pour les trois disciplines, si l’on veut être ambitieux et organiser des championnats du monde dans quatre à cinq ans. »  Photo Le DL /Justin Mourez
Franck Prigent, directeur technique du Mondial de l’escalade : « L’objectif est d’être équipé pour les trois disciplines, si l’on veut être ambitieux et organiser des championnats du monde dans quatre à cinq ans. » Photo Le DL /Justin Mourez

De l’aveu même de Christian Jullien, l’adjoint au maire en charge des sports, dans les colonnes du Dauphiné Libéré, le 21 juin dernier. « Pour ce mur, nous avons travaillé avec une société fournie par la Fédération française d’escalade qui a apporté une aide technique, indiquait-il. La Fédération nous a aussi demandé d’investir dans un mur de vitesse, afin de pouvoir organiser des compétitions. Le club Briançon escalade pourra également organiser des compétitions, tout comme l’association des internationaux d’escalade. Un championnat du monde junior est d’ores et déjà prévu. »

La partie bloc à venir

Le site de Serre Giniez ne dispose pas encore d’équipement pour l’escalade de bloc.  « La partie bloc doit encore être conçue, mais l’idée serait d’avoir des modules démontables pour pouvoir laisser la place au terrain de rugby », explique Franck Prigent. Un élément indispensable, comme celui de la vitesse, « si l’on veut être ambitieux et organiser des championnats du monde dans quatre à cinq ans. »

En attendant le bloc, la vitesse devra vivre dans une cité davantage tournée vers la difficulté. « C’est vrai qu’il y a peu de pratiquants à Briançon, reconnaît le directeur technique. C’est même le cas au niveau national et européen : la vitesse est plutôt une culture des pays asiatiques et de la Russie. » Pour autant, Franck Prigent l’assure : « On va pouvoir développer l’activité à Briançon grâce à l’outil. »

Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Nos tops stations
  • Avoriaz
  • Chamonix
  • Courchevel 1850
  • Flaine
  • Font-Romeu
  • L'Alpe d'Huez
  • La Bresse
  • La Plagne
  • Le Lioran
  • Les 2 Alpes
  • Les Menuires
  • Montgenèvre
  • Orcieres Merlette
  • Peyresourde
  • Risoul 1850
  • Saint-Lary-Soulan
  • Tignes Val Claret
  • Val Thorens
  • Villard-de-Lans
Les stations par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant