Les chiens de traineaux sont prêts pour la 20e édition de la Grande Odyssée

Treize jours de course, 400 km, 11 étapes, et une vingtaine de stations traversées : le programme de la 20e édition de la Grande Odyssée a de quoi ravir mushers et chiens de traineaux. Pendant cette quinzaine, les attelages seront en effet au centre de l’attention lors de la plus belle épreuve de la discipline. De Megève jusqu’au Vercors en passant par les pistes de la Haute-Savoie, la Savoie et l’Isère, la course fera la part belle aux paysages grandioses et à l’excellence pour les 55 mushers et leurs 600 « chiens athlètes ».

Des épreuves annexes en pagaille

En plus de l’épreuve reine, qui se dispute sur l’ensemble de la quinzaine, d’autres courses sur deux ou trois jours sont également organisées sur certaines étapes. Les jeunes mushers (de 12 à 17 ans) auront aussi leur épreuve de 11 km, alors que les collégiens pourront également se muer en apprentis-mushers sur un parcours de 4 km.

Photo Le DL/S.P.
Photo Le DL/S.P.

Les chiens au centre de l’attention

Si sur la piste, les chiens sont de vrais compétiteurs, une fois la ligne d’arrivée franchie, ils retrouvent leur tempérament jovial. La Grande Odyssée est évidemment l’occasion pour les grands et les petits enfants de s’approcher de ces meutes et d’en apprendre plus sur la vie de ces chiens d’exception grâce aux explications de mushers passionnés.

Du suspense pour la victoire

Depuis de longues années, les suiveurs de la Grande Odyssée avaient l’habitude d’assister aux démonstrations de Rémy Coste, ultra-dominateur de l’épreuve et vainqueur à sept reprises. Mais le Français ne sera pas là cet hiver, et les cartes sont rebattues pour la victoire finale. Les prétendants tricolores (féminins ou masculins, puisque la discipline a la particularité d’être mixte) devront faire face à la concurrence internationale d’attelages venus de Norvège, comme celui de Sissel Wolf Mølmen ou encore celui d’Hans Lindhal, sur le podium l’hiver dernier, ou encore de meutes venues de Pologne ou d’Espagne.

Tout un tas d’animations autour des courses

En plus des courses, les stations organiseront tout un tas d’événements pour accompagner le passage de l’épreuve. Les ESF seront également mobilisées à Villard-de-Lans (avec une sortie tout-compris en raquette pour aller voir la course sur les points stratégiques et déguster un bon repas) ou encore du côté de La Toussuire (avec une sortie raquette et une sortie en ski de randonnée facile pour profiter de l'événement).

Pour ce qui est de l'ESF du Corbier, elle organisera une dégustation des produits du terroir, de vin chaud ou chocolat chaud et un retour station avec flambeaux jusqu’au point arrivée des équipages de la grande Odyssée. Le parcours de la sortie de raquettes à neige qu'elle propose suivra la dernière partie de la course jusqu'à l'arrivée dans la station (à partir de 9 ans, 21.50 € / Pers : raquettes et bâtons fournis ainsi que le prêt de flambeaux LED).

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant