Tony Parker prêt à investir dans deux stations de Haute-Savoie ?

La saison d’été a été belle en montagne et particulièrement à moyenne altitude dans des stations comme Villard-de-Lans, dans le Vercors, ou encore dans le Chablais, aux Gets. Deux sites pas des plus hauts mais qui ont en commun d’être en avance en matière de diversification 4 saisons. Voilà que le nom de Tony Parker, reconvertie dans les affaires, plane sur ces deux massifs.

Tony Parker a repris il y a 4 ans les remontées mécaniques de Villard-de-Lans Corrençon en Vercors

Il y a 4 ans, Tony Parker reprenait le domaine de Villard-de-Lans/Corrençon. Il semblerait que le coup de cœur ne se résume pas à un “one shot” et que la société de l’ancien basketteur s’intéresse à d’autres versants. En cette année 2023, plusieurs concessions de remontées mécaniques sont en plein renouvellement notamment dans les Alpes du nord, aux portes du Mont-Blanc (Combloux/La Giettaz/Megève), Morzine et… Les Gets.

Pour cette dernière, à l’entrée du vaste domaine franco-suisse des Portes du soleil, bien desservie par l’aéroport international de Genève, les candidats avaient jusqu’à au 6 juillet pour manifester leur intérêt et recevoir un mois plus tard le cahier des charges de la future délégation de service public (DSP) pour 25 ans, jusqu’en 2049. La SAGETS (Société d’aménagements Gêtoise d’Équipements Touristiques et Sportifs), titulaire de l’actuel contrat et qui exploite aussi les infrastructures de loisirs de la station (Golf, VTT, lac, Alta Lumina…), confirme travailler au renouvellement de cette DSP. Mais cette société d’économie mixte, dans laquelle la commune est l’actionnaire majoritaire, n’est pas seule en course.

Les Gets. Photo illustration Adobe Stock
Les Gets. Photo illustration Adobe Stock

Candidat mystère pour la station des Gets ?

Il y a bien un deuxième candidat et, selon plusieurs sources concordantes, il s’agirait de l’exploitant déjà présent dans le Vercors. Le maire Henri Anthonioz, également président de la SAGETS, confirme avoir reçu deux candidatures, sans révéler l’identité de la deuxième. Contactée, Marie Sophie Obama, bras droit de Parker et présidente déléguée d’Infinity Nine Mountain, propriétaire de la société des remontées de Villard-de-Lans (SEVLC), indique « n’avoir aucun commentaire à faire ». Et de se réfugier derrière le secret du code de la commande publique, qui n’empêche pas un prétendant de se dévoiler. Les intéressés ont jusqu’au 2 novembre pour présenter leur offre à la collectivité.

Si Parker devait aller au bout, il confirmerait les visées que certains lui prêtent dans la profession en matière d’investissement à la montagne. Ambitionnerait-il la constitution d’un groupe ou s’agirait-il de sécuriser ses positions en altitude, sachant que depuis 4 ans, à Villard, entre le Covid et la crise de l’électricité, la partie n’est pas simple ? Son programme immobilier sur place se heurte à l’opposition d’une partie de la population et les dernières recommandations de la Mission d’autorité environnementale sont, pour la commune « de nature à reconsidérer le projet ».

Photo Le DL
Photo Le DL
Et aussi à Morzine ?

Tony Parker aux Gets ? Dans la station chablaisienne de moyenne altitude, c’est la circonspection qui régnait ce 9 septembre, après la révélation dans nos colonnes de la possible candidature de l’ancienne star du basket à la reprise de la concession du domaine skiable. « Ce sera une vraie info quand il y aura dépôt du dossier, mais aujourd’hui ce n’est qu’un retrait du cahier des charges », commente dubitatif un proche de la Sagets, la société d’économie mixte qui exploite actuellement les activités de loisirs de la station (remontées mécaniques, mais aussi golf, Alta Lumina ou lac des écoles).

Ce cahier des charges brosse les contours du développement de la station voulu par la commune pour les 50 prochaines années. Et pour cette autre source, tout aussi incrédule, « cette vision relève davantage d’une entreprise collective, sans rentabilité à attendre pour une entreprise privée ».

La Sagets, qui emploie 140 personnes, est aujourd’hui détenue par la commune (actionnaire principal avec 80 % des parts), l’ESF locale, l’office de tourisme ou encore la SA du Pléney. Une société, qui exploite une partie du domaine skiable de la station voisine de Morzine. Connectées aux Gets, ses remontées mécaniques sont elles aussi sous le coup du renouvellement de leur concession. Et selon nos informations, Infinity Nine Mountain, la société de Tony Parker, aurait là aussi retiré l’un des cinq dossiers permettant l’accès au cahier des charges.

Dans les deux cas, les copies seront à rendre avant la fin de l’année pour une entrée en piste des nouveaux délégataires en mai 2024.

Quelles perspectives économiques offrent-elles ? En 2022, la Sagets a réalisé un chiffre d’affaires près de 21,4 millions d’euros (M€) pour un résultat positif de presque 1,8 M€. Des données comptables similaires aux résultats de la SA du Pléney qui dégageait près de 17 M€ de chiffre d’affaires la même année pour un excédent de plus de 2,3 M€.

Article issu du Dauphiné Libéré

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant