Découvrez le top 10 des forfaits les moins chers en Savoie

Le prix, une question de choix ?

Avec le retour de la saison hivernale et des forfaits allant jusqu’à 83 € la journée , les remarques fusent : « Le ski est un sport de riches, pour une famille c’est impossible », « Les étrangers, grâce aux tour-opérateurs, paient moins cher »… Laurent Reynaud, délégué général de Domaines skiables de France, fait l’analogie : « C’est un peu comme les hôtels : si vous devez prendre une chambre, vous n’avez aucune obligation de réserver au Ritz. Vous pouvez opter pour un hôtel de charme. En France, vous avez les plus beaux et les plus grands domaines au monde. Et ça a un prix. Mais notre chance, c’est qu’à côté, vous avez des dizaines d’autres stations, bien plus accessibles. »

TOP 10 des forfaits les moins chers en Savoie

En se basant sur les tarifs d’une journée adulte, sans remise, ni carte, nous avons établi notre top 10 des forfaits petits prix.

  1. Le Granier : 11 €.
  2. Bessans : 11,40 €.
  3. Savoie Grand Revard : 23 €.
  4. Aillons-Margériaz : 29 €.
  5. Albiez-Montrond : 30 €.
  6. Les Karellis : 33 €.
  7. Bonneval-sur-Arc : 34,30 €.
  8. Arêches-Beaufort et Pralognan-la-Vanoise : 37 €.
  9. Aussois : 37,90 €.
  10. Sainte-Foy-Tarentaise : 38 € (36,50 € sur internet).

31,90€

C’est le prix moyen national pour un forfait d’une journée adulte sur un domaine skiable français, en hausse de 10 € sur dix ans.

« Que tout le monde puisse profiter des sports d’hiver »

Avec un forfait adulte à 33 € la journée, Les Karellis font partie de ces stations moyennes (2 600 lits chauds). « Station humaine », sourit Christophe Baudot, directeur du domaine skiable (60 km de pistes en forêt et alpages de 1 600 à 2 500 m d’altitude). Ne serait-ce que par la vocation sociale que lui a conférée son fondateur, Pierre Lainé, avec les centres Renouveau, à sa création en 1975. « La vocation première de la station, c’est la création d’emploi et faire vivre les villages (NDLR : 500 emplois sur la station dont 70 à la régie des remontées), et que tout le monde puisse profiter des sports d’hiver. » Il faut donc maintenir le cap… et des tarifs modérés. Là où les forfaits, du fait des prix de l’énergie ont pris 15 à 20 % d’augmentation ces deux dernières années, celui des Karellis a augmenté de 10 %. « On ne veut pas étrangler nos partenaires. Mais on prend 268 % sur l’électricité au 1er  janvier. On va discuter avec nos hébergeurs, et nos commerçants (en coopérative) pour augmenter ou pas. »

« Le ski journée, c’est notre levier »

La régie autonome des remontées affiche l’objectif de sa gestion : toujours maîtriser les coûts. « Nous n’avons ni actionnaire, ni dividende : tout euro dépensé ici, reste ici », insiste Christophe Baudot. Alors il faut faire avec les moyens du bord : rétrofitage (dameuse reconditionnée permet d’économiser 100 000 euros), rénovation de remontée (tant pis pour le débit et la vitesse), politique tarifaire envers les groupes (deux cars d’Italiens à la journée pour l’ouverture), et beaucoup de communication (comme le forfait à 20 € le samedi s’il est pris sur www.leskarellis.com avant le jeudi minuit). Le package tout compris (hébergement + forfaits + activités) assure d’un remplissage constant quasi optimal et d’un chiffre d’affaires des remontées connu. « Le ski journée, c’est notre levier, on le met en avant. On se bat pour maintenir ce rapport qualité-ski : la fréquentation extérieure augmente (+20 % depuis 2015) et le chiffre d’affaires aussi, sans trop toucher aux tarifs. On le ressent aussi avec Skiogrande (le télépéage des neiges), nous sommes la deuxième station la plus fréquentée de Maurienne. »

Un climat favorable aux Karellis

Outre la réputation d’une climatologie privilégiée (Les Karellis prennent les dépressions d’est et d’ouest), la politique tarifaire séduit aussi les locaux. Tout comme un domaine skiable jamais surchargé. « Il est calibré pour 7 à 8 000 skieurs, et une journée de pointe c’est 3 500 personnes. Il n’y a pas de pistes saturées pour le retour et, comme nos touristes sont en pension complète, entre 12 et 14 heures, on propose du ski tranquille. Tout ça, ça n’a pas de prix », souligne le directeur.

Sur un budget de 4,5 M€, la régie a les mêmes postes principaux que tout exploitant : la masse salariale (1,5 M€) et l’amortissement (1 M€). « L’investissement est raisonné, quand on peut, pour pérenniser l’outil de travail. »

Création d’une piste bleue

Depuis 2018, cela a été de la neige de culture pour assurer les retours, des tapis d’embarquement pour améliorer les remontées et, cet hiver, la création de la piste bleue de Talière (237 000 €). « On avait besoin de ce retour tout bleu depuis le sommet, 90 % des gens skient sur des pentes de vert à rouge clair. » Les deux prochains hivers, c’est le front de neige qui sera réaménagé (tapis, déploiement du jardin d’enfants, bâtiment ESF pour les Pioupious) puis le téléski des Prés changé pour faire un grand ensemble d’initiation en accès gratuit. « Si on ne forme pas les skieurs de demain, il n’y aura plus de skieurs », conclut Christophe Baudot. « Les stations moyennes ont toute leur place, surtout que les gens ne skient plus huit heures par jour. » À prix modéré, c’est encore mieux…

Les Karellis, comme beaucoup de stations, misent sur le ski à la journée, avec des astuces pour baisser les tarifs certains jours : carte Skiogrande, offre sur le web pour le samedi… Photo Le DL /Tom Pham Van Suu
Les Karellis, comme beaucoup de stations, misent sur le ski à la journée, avec des astuces pour baisser les tarifs certains jours : carte Skiogrande, offre sur le web pour le samedi… Photo Le DL /Tom Pham Van Suu
Skier moins cher: bons plans et astuces ne manquent pas

Remises en ligne

Il y a d’abord les remises sur le web, pour les week-ends, à condition de réserver dans la semaine. Souvent moitié prix le samedi (c’est le cas à Albiez, aux Sybelles, à Valloire-Valmeinier…) et - 30 % le dimanche (Valmorel). Depuis quatre ans, Val-Cenis a lancé la tarification dynamique (jusqu’à -60 % en si prenant très tôt dans la saison), et d’autres ont suivi : Pralognan, Aussois ou encore les Portes du Mont-Blanc (avec un stock de forfaits à 27,5 au lieu de 47,50 €).

Programmes et cartes de fidélité

Diverses cartes permettent aussi de brader certaines journées et de bénéficier de programmes de fidélité. La Carte Blanche Labellemontagne (19 €) donne accès, entre autres, à Saint-François-Longchamp, Val d’Arly et Espace Diamant, avec une remise de 20 % sur le forfait journée pour les 6 premiers jours de ski. Aux Saisies, la carte Easy (20 €), c’est 50 % le samedi et 10 ou 20 % les autres jours. Avec Skiogrande, dans 17 stations (essentiellement en Maurienne), c’est de 20 % à 50 % de remise sur chaque journée skiée. La carte coûte 7 € et l’adhésion, 7 €. Dans le réseau Ski à la carte (29 €, pour La Plagne, Les Arcs, Les 3 Vallées, Peisey-Vallandry, Tignes, Val-d’Isère), les remises sont entre −10 % à −15 %, et jusqu’à −40 % le samedi sur certains domaines.

Sur Courchevel et Méribel, la carte atout prix (15 €) donne droit à 50 % de remise le samedi, 30 % le dimanche et même 20 % le lundi hors vacances scolaires. La carte oréOlé (24 €), au départ d’Orelle, offre 20 % de remise sur le forfait Orelle-Val Thorens, pour 4 jours (consécutifs ou non) du lundi au dimanche, et 20 % sur le forfait 3 Vallées le samedi. Enfin la carte Passe Montagne (abonnement solo à 10 €) donne accès à plus de 150 stations avec jusqu’à −50 % le samedi, à condition de réserver avant le mercredi minuit, et 25 % pour une réservation avant le vendredi soir.

Périodes creuses

Les périodes les plus creuses créent aussi quelques bons plans. À l’image des moins 15 % au guichet de La Giettaz, hors vacances scolaires. Avant de skier, c’est d’abord sur internet qu’il faut surfer pour les bonnes pistes…

Article issu du Dauphiné Libéré

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant