Vélo : découvrez les cols mythiques des Alpes et des Pyrénées

Le printemps n’est pas vraiment parvenu à s’installer en avril, on espère qu’il réussira à le faire durant le mois de mai. Alors si cela n’a pas encore été fait, c’est le moment de ressortir le vélo. Et si cette année, vous avez pour objectif d’explorer la haute montagne, voici des suggestions qui pourraient vous plaire. La plupart de ces ascensions sont encore en cours de déneigement. Cela vous laisse encore du temps pour peaufiner votre programme.

Tout au long du printemps et pendant cet été, retrouvez ci-dessous toutes nos présentations de cols des Alpes et des Pyrénées. Ce contenu sera régulièrement mis à jour.

Entre les Alpes-de-Haute-Provence et les Alpes-Maritimes

Culminant à 2802 mètres d’altitude, la Cime de la Bonette sera le toit du prochain Tour de France. C’est une route mythique située dans le massif du Mercantour, entre les départements des Alpes-de-Haute-Provence et des Alpes-Maritimes.

>>> La Cime de la Bonette est-elle la route la plus haute d’Europe ?

Entre les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes

Grimper le Parpaillon, c’est faire un voyage dans le temps. Cet été, escaladez un grand col des Alpes comme au début du XXe siècle.

>>> Le Parpaillon : grimpez un grand col des Alpes comme il y a plus de 100 ans

Dans les Alpes-Maritimes

C’est le dernier col au programme du Tour de France 2024, là où pourrait avoir lieu une dernière fois la bataille pour le maillot jaune, pourtant il n’est pas très connu. Présentation du col de la Couillole.

>>> La Couillole : connaissez-vous le dernier col au programme du Tour de France 2024 ?

Entre les Hautes-Alpes et la Savoie

Le col du Galibier, c’est un géant des Alpes bien connu de tous les fans de vélo grâce au Tour de France. Il a déjà été escaladé à 63 reprises lors de la Grande Boucle, ce qui en fait le col alpestre le plus emprunté par l’épreuve.

>>> Le col du Galibier : tentez l’ascension mythique d’un géant des Alpes

Dans les Hautes-Alpes

Le col d’Izoard a vu rouler de très grands champions de cyclisme depuis 1922. Avec son point culminant à 2 362 mètres d’altitude, il fait partie de ces passages presque obligatoires dans la carrière d’un cycliste amateur.

>>> Le col d’Izoard : une arrivée au sommet complètement lunaire

Dans la Drôme

Dans les Alpes, nous avons trouvé une montée que l’on peut comparer à la Super Planche des Belles Filles, arrivée mythique du Tour de France dans les Vosges : Valdrôme.

>>> Valdrôme : une « Super Planche des Belles Filles » dans la Drôme ?

En Isère

Jamais emprunté par le Tour de France, le col du Sabot est pourtant une ascension très difficile. Un défi à relever absolument pour les cyclistes amateurs.

>>> Le col du Sabot : le plus haut d’Isère mais le Tour de France n’y est jamais passé

En Savoie

Culminant à 2770 mètres d’altitude, le col de l’Iseran, en Savoie, est considéré comme le plus haut col routier de toutes les Alpes.

>>> Col de l’Iseran : grimpez le plus haut col routier des Alpes

Né en 2019, le col de la Loze en Savoie s’est déjà fait une sacrée réputation. On a grimpé pour vous cette terrible montée.

>>> Expérience : on a grimpé pour vous le terrible Col de la Loze !

Dans les Hautes-Pyrénées

Avec 84 passages, c’est le col le plus souvent escaladé par le peloton de la Grande Boucle. La première fois, c’était en 1910 lors d’une étape Luchon – Bayonne, longue de 325 kilomètres. Présentation du col du Tourmalet.

>>> Tourmalet : grimpez le col le plus souvent escaladé par le Tour de France

En 2018, lors de sa présentation, le col de Portet a été désigné comme « le nouveau Tourmalet » par Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France. Du haut de ses 2215 mètres d’altitude, il est le plus haut col routier des Pyrénées et a fait sa première apparition sur les routes de la Grande Boucle en 2018.

>>> Col de Portet : le plus haut des Pyrénées et « petit » nouveau sur le Tour de France

Dans les Pyrénées-Atlantiques

Le Tour de France n’y passera pas en 2024, mais le Col d’Aubisque figure parmi les ascensions mythiques de la Grande Boucle. Depuis sa première apparition en 1910, il figure au programme du Tour à 74 reprises et a été emprunté depuis Laruns, versant plus difficile, ou Argelès-Gazost.

>>> Col d’Aubisque : une ascension mythique du Tour de France depuis 1910

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Nos tops stations
  • Avoriaz
  • Chamonix
  • Courchevel 1850
  • Flaine
  • Font-Romeu
  • L'Alpe d'Huez
  • La Bresse
  • La Plagne
  • Le Lioran
  • Les 2 Alpes
  • Les Menuires
  • Montgenèvre
  • Orcieres Merlette
  • Peyresourde
  • Risoul 1850
  • Saint-Lary-Soulan
  • Tignes Val Claret
  • Val Thorens
  • Villard-de-Lans
Les stations par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant