Goitschel, Oreiller-Killy, Douillet… Ces pistes de ski aux noms de champions

La Luc Alphand à Serre Chevalier

Cette piste noire de Serre-Chevalier a été créée en 1940 puis élargie en 1988, sous le nom de l’Olympique, avant d’être rebaptisée la « Luc Alphand » en hommage au vainqueur du classement général de la Coupe du monde 1997, enfant du pays. Entre chalets et sapins, cette piste mythique présente 650 mètres de dénivelé pour une longueur de 1990 mètres, avec un mur final particulièrement raide et une bonne dose de dévers. Une piste technique à l’état pur.

Depuis peu, le champion paralympique Arthur Bauchet a également une piste à son nom dans sa station.

>>> Vidéo : la piste noire de l’Isolée, à Serre Chevalier, descente sportive et sauvage

La Emile Allais à Megève

Entre 1113 et 2350 mètres d’altitude, la piste noire Emile Allais a été inaugurée en 1950, en hommage à celui qui est considéré comme le pionnier du ski en France, notamment quadruple médaillé d’or en championnats du monde. L’ancienne piste de compétition de Megève est aujourd’hui un itinéraire non damé, dont la partie inférieure se situe à 200 mètres d’une navette ralliant le téléphérique de Rochebrune, qui va fêter ses 90 ans cet hiver !

La Léo Lacroix aux Ménuires

Photo Les Ménuires
Photo Les Ménuires

La piste Léo Lacroix, aux Menuires, fait partie des pistes noires les plus difficiles des Trois Vallées. Une longueur de 1600 mètres et un dénivelé de 955 mètres pour une pente moyenne à 36%… La « Léo Lacroix » est une incontournable des skieurs aguerris, à l’image du champion de ski des années 60, multiple médaillé aux championnats du monde et aux Jeux Olympiques, qui a participé à l’essor du ski en France avec Jean-Claude Killy, Guy Périllat, François Bonlieu, Marielle Goitschel et Annie Famose.

 

La Jean Vuarnet à Avoriaz

Fondateur de la station de ski d’Avoriaz, Jean Vuarnet est une icône du ski français, premier champion olympique sacré sur des skis métalliques, en descente en 1960 à Squaw Valley. Sa piste de ski, longue de 1000 mètres, est homologuée par la Fédération internationale de ski (FIS) pour accueillir des compétitions… sensations garanties.

>>> A Avoriaz, le télésiège du Lac-Intrêts monte en gamme 

La Goitschel à Val Thorens

La célèbre piste Goitschel à Val Thorens est un hommage de choix à Marielle, double championne olympique et septuple championne du monde de ski alpin. Partant de 2900 mètres d’altitude, raide et droit dans la pente, elle compte toutes les caractéristique d’une piste noire soutenue. Placée en secteur plein sud à la croisée des Trois Vallées, cette piste vous permettra de profiter de l’après-ski comme il se doit avec la Folie Douce… Vous l’aurez compris, il y a une belle affluence en fin de journée.

La Annie Famose au Grand Tourmalet

Piste rouge, la « Annie Famose », au Grand Tourmalet, serpente entre les sapins pour un moment à l’abris du vent et du brouillard. Ce n’est pas pour rien qu’elle a accueilli des championnats de France et d’Europe de ski… Annie Famose a marqué l’histoire du ski dans les années 60, championne du monde et médaillée olympique aux Jeux Olympiques de Grenoble en 1968.

La Gauthier de Tessières au Mont-Dore

Gauthier de Tessières, en 2011 à l'inauguration de sa piste. Photo GdT
Gauthier de Tessières, en 2011 à l'inauguration de sa piste. Photo GdT

Membre de l’équipe de France de ski alpin entre 2001 et 2014, médaillé d’argent en super-G aux championnats du monde 2013 à Schladming, Gauthier de Tessières est un fier représentant du Massif central, ses montagnes d’origines. Au Mont-Dore, une piste porte son nom depuis 2011, année où l’Auvergnat est devenu champion de France de géant… sur ce même tracé !

La Oreiller-Killy à Val d’Isère

Tracé emblématique de la station de Val d’Isère, la piste « Oreiller-Killy » rend hommage à deux skieurs qui ont fait briller l’équipe de France : Henri Oreiller, premier champion olympique du ski français (descente et combiné en 1948 à Saint-Moritz) et Jean-Claude Killy, triple champion olympique de ski alpin à Grenoble en 1968. Classée piste rouge, elle est homologuée par la Fédération internationale de ski (FIS) depuis 1966. De quoi vous apporter le plein de sensations fortes.

>>> Vidéo : la Face de Bellevarde à Val-d’Isère, une descente olympique

La Douillet aux Ménuires

Photo Les Ménuires
Photo Les Ménuires

On termine avec une piste nommée en hommage à… un judoka ! David Douillet, judoka français double champion olympique et quadruple champion du monde, est parrain du Trophée de l’Espoir organisé depuis 25 ans aux Menuires. La piste nommée en son hommage est classée rouge, pour 2500 mètres de sensations fortes.

>>> David Douillet : « La montagne, ça me lave la tête et le corps »

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant