Lourdement handicapé, Romain encourage les autres à skier

Il a fait de la Haute-Savoie l’un de ses terrains de jeu. En juillet 2022, Romain Guérineau a été l’invité d’Évian Tourisme et Congrès pour une découverte des activités adaptées du territoire. De quoi ouvrir des portes longtemps fermées à ceux qui, comme lui, souffrent d’un handicap lourd.

En 2012, le Tourangeau apprend qu’il va être papa et, quelques mois plus tard, sa vie bascule. Victime d’un accident de ski, il devient tétraplégique. Après le drame, il gagne en confiance et décide de raconter son quotidien sur les réseaux sociaux. Sans avoir renoncé aux plaisirs de la montagne.

« Un équipement adapté coûte cher »

Via Facebook, Instagram, X (ex-Twitter) et Youtube, Romain adopte un pseudonyme : Roro le Costaud. Et il diffuse des images de ses sorties à ski ! Il est venu à Samoëns : « Dès le parking, tout était parfait. Dans les stations plus petites, l’accès aux pistes est direct. C’est du côté du matériel qu’il peut y avoir problème : un équipement adapté coûte cher, surtout pour ceux qui ne skieront que quelques jours par an, ou moins ».

Romain fréquente la Haute-Savoie quand il veut profiter des plaisirs de la glisse. Il est notamment venu skier dans la station de Samoëns, sans éprouver de difficulté particulière. Archives Photo Le DL/Olivier Lestien
Romain fréquente la Haute-Savoie quand il veut profiter des plaisirs de la glisse. Il est notamment venu skier dans la station de Samoëns, sans éprouver de difficulté particulière. Archives Photo Le DL/Olivier Lestien

Romain, lui, prend beaucoup de plaisir à dévaler les pistes. Il continue de prendre des cours et pratique parfois en autonomie. Rien ne paraît le freiner, si ce n’est la fatigue, qui arrive plus vite qu’à l’époque où il était valide. Ce dont il s’accommode.

« Je demande juste à pouvoir vivre comme tout le monde »

Le jeune homme a un conseil pour celles et ceux qui voudraient l’imiter ? « Foncez sans vous soucier du reste ! Il ne faut pas avoir peur. Les gens sont souvent admiratifs et, aux remontées mécaniques, vous laisseront passer devant. Moi, je demande juste à pouvoir vivre comme tout le monde ».

Romain l’a constaté : « De toute façon, on surprend toujours, qu’on soit trop petit, trop grand, en fauteuil ou avec les cheveux roses ». Il confie que c’est davantage sa fille, petite, qui comprenait mal qu’il soit stigmatisé. Cela ne l’a jamais empêché de skier avec elle.

Article issu du Dauphiné Libéré

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant