Quitterie Mondeu, monitrice l’hiver, bergère l’été

Entre sa combinaison rouge de monitrice de ski (ESF Gourette) et ses habits d’agricultrice, Quitterie Mondeu a l’habitude de changer rapidement d’activité. En cette fin avril, elle était du côté d’Avoriaz, où elle participe au Challenge des moniteurs, rendez-vous incontournable de fin de saison. « Si je n’ai pas ce métier de monitrice, je meurs », assure celle qui a donné son premier cours en l’an 2000. « J’ai trop de plaisir à skier, à transmettre ma passion aux gens et à être au contact des enfants, que j’entraîne également dans le ski-club de la station. »

220 brebis l’attendent dans les Pyrénées

En Haute-Savoie, elle fera ses derniers virages de l’hiver avant de remiser ses skis pour l’été. Elle se consacrera alors pleinement à son autre activité professionnelle, en tant que bergère dans les Pyrénées. Dans le Béarn plus précisément, là où les 220 brebis basco-béarnaises paissent paisiblement durant les mois d’été. Dans les estives, comme on dit chez elle (l’équivalent pyrénéen des alpages). Une activité dans laquelle elle retrouve le même plaisir d’être dehors. « J’ai épousé un berger et sa passion avec, alors que je n’étais pas du tout dans le milieu agricole », retrace-t-elle. « J’aime être en montagne, être seule et être ma propre patronne. J’aime aussi élever le bétail et avoir la responsabilité du troupeau. »

Un fromage fort en goût 

Ensemble, Quitterie et son mari fabriquent de la tomme d’Ossau, « des grosse boules d’environ 5 kilos », à ne pas confondre avec l’Ossau-Iraty, fabriqué en partie dans le Pays Basque. « Notre fromage, c’est le meilleur », sourit-elle. « On a la chance, dans notre montagne, d’avoir plein de réglisse, ce qui va donner un goût très prononcé au produit. Selon l’affinage, on sent aussi un gout animal. En revanche, pour les fromages produits à l’hiver et au printemps, comme les animaux ne sont pas dehors et mangent un fourrage plus sec, ça donne un goût plus doux. »

Quatre mois d’été en montagne

Pendant quatre mois d’été, elle s’installe donc en hauteur et suite son troupeau tout au long de sa transhumance, dont le mois d’août au pied du Pic du midi d’Ossau, sommet emblématique de la région. Une fois les fromages fabriqués, elle les descend au village pour régaler les locaux et les touristes. Comme elle exerce dans le Parc national des Pyrénées, c’est à dos d’âne que les tommes sont acheminées vers des saloirs collectifs. Le soir, elle remonte en montagne pour veiller sur ses brebis. Un quotidien dans lequel elle se replongera cet été, lui permettant de vivre dans les montagnes qu’elle aime tout au long de l’année.

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant