Les bases de la randonnée en automne

On a l’habitude de randonner en été, qu’est-ce qui change en automne ?

« C’est une des meilleures périodes pour randonner. Il fait moins chaud qu’en été : les journées sont encore belles, mais la météo est capricieuse. Le temps s’avère parfois très changeant : en quelques heures des averses et du vent peuvent venir gâcher une sortie ensoleillée. En règle générale, l’arrière-saison est marquée par une forte hygrométrie (teneur en humidité de l’air), dû au fait qu’il pleut souvent. Il faut donc se méfier, et s’équiper en conséquence. »

Du coup, on s’habille comment ?

« Le temps instable ne permet pas de partir « léger ». On prévoit donc de quoi se couvrir : une doudoune, une veste imperméable et coupe-vent, avec une membrane type Gore-Tex, sont indispensables. Je recommande aussi un bonnet et des gants. Ce qui est piégeur en automne ce sont les écarts de températures. Lorsque l’on part de chez soi en basse vallée il peut faire plutôt doux, mais lorsque l’on prend de l’altitude la température baisse très rapidement. On ressent aussi une différence entre la matinée et l’après-midi : il faut donc prévoir de quoi se changer, pour éviter de transpirer.

Et qui dit pluie… dit boue ! Exit les baskets de ville, en automne des chaussures de randonnées montantes sont obligatoires. Il faut une semelle avec des crampons pour pouvoir évoluer sans risque de glissade sur des terrains boueux, voir gelé. »

Quels conseils sont vraiment spécifiques à l’automne ?

« Au-delà de la météo, les journées sont plus courtes : à cette période on perd entre 2 et 3 minutes d’ensoleillement par jour. Il faut donc bien anticiper son itinéraire et rentrer assez tôt pour ne pas se faire surprendre par la nuit. Je conseille de mettre une frontale au fond du sac : ça ne pèse rien et ça permet d’assurer sa sécurité en cas de randonnée prolongée.

Il y a aussi une chose très importante, à laquelle on ne pense pas toujours en automne : c’est à bien s’hydrater. En été il fait chaud donc c’est une évidence, mais quand il fait plus froid on se déshydrate aussi car on fournit un effort ! Un petit confort en plus : préparer une gourde isotherme avec une tisane ou du thé, c’est un bon moyen de s’hydrater tout en se réchauffant. »

C’est aussi la saison de la chasse… quels sont les moyens d’éviter les mauvaises rencontres ?

« En territoire de montagne c’est en forêt que l’on est le plus exposé, dès que l’on gagne les alpages la vision est plutôt dégagée. Les moyens les plus simples de se protéger : privilégier des vêtements aux couleurs vives, faire du bruit  et rester sur les chemins. Lors de mes randonnées, si je suis amené à croiser un chasseur, je n’hésite pas à aller discuter avec lui pour lui demander son secteur de chasse du jour et lui signaler ma présence. La plupart du temps, ils sont conscients de la crainte qu’ils peuvent engendrer et répondent aux questions. »

Malgré le soleil, les températures en altitude sont fraiches: bien se couvrir en arrivant au sommet est le meillleur moyen d'éviter les coups de froid. Photo Camille Uginet
Malgré le soleil, les températures en altitude sont fraiches: bien se couvrir en arrivant au sommet est le meillleur moyen d'éviter les coups de froid. Photo Camille Uginet

Quels sont les avantages de randonner à cette période ?

« Je trouve que c’est le meilleur moment pour venir profiter de la montagne. Déjà, les couleurs d’automne sont flamboyantes : le feuillage des arbres se pare de multiples nuances jaunes et orangées. Les myrtilliers tapissent la montagne de rouge, tirant même sur le violet. C’est juste magnifique !
En plus, il n’y a pas encore de neige en altitude, donc les sommets les plus hauts sont plus accessibles. Il fait moins chaud, ce qui est agréable après un été caniculaire ? En prime, il y a beaucoup moins de monde  !

C’est aussi un bon moment pour observer la faune : c’est la période du rut pour les bouquetins et celle du brame du cerf. Les marmottes sont toutes dodues à la sortie de l’été, elles sont donc beaucoup plus faciles à approcher ! Et évidement, c’est la saison de la cueillette des champignons. Bref, l’automne c’est top pour la rando ! »

Quels sont les meilleurs massifs pour randonner ?

« Dans les Alpes du Nord, je conseille le massif de Belledonne : on peut accéder à des sommets en « haute altitude » (entre 2500 et 3000 mètres) car il n’y a pas de neige. Les forêts des Vosges sont une bonne destination pour entendre le brame du cerf. On peut aussi choisir les Alpes du Sud, notamment autour de Briançon, pour admirer les emblématiques mélèzes, qui changent de couleur pour devenir orangé… »

Les joies de la randonnée en arrière-saison. Photo Camille Uginet
Les joies de la randonnée en arrière-saison. Photo Camille Uginet
PARTAGER

Vous voulez en lire plus ...

Rechercher par région
  • Savoie
  • Haute-Savoie
  • Isère
  • Alpes du sud
  • Massif central
  • Pyrénées
  • Jura
  • Vosges
  • Corse
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant