Découvrez les meilleurs skis de pistes pour hommes de l’hiver 2023-2024

Moins exclusifs que les pistes élite, destinés à la compétition et ses dérivés, moins larges que les polyvalents, faits pour passer de la piste à la peuf, les skis de pistes représentent toujours le cœur du marché. Ils ne se destinent pourtant pas aux mêmes utilisateurs, puisque certains collent plus à une pratique engagée, alors que d’autres contenteront ceux pour qui la piste n’est pas une course. C’est sous un soleil timide que nous avons trituré toutes ces planches, avec un plaisir non dissimulé !

Atomic – Redster G8 (175 cm) / Palme de la performance

Dans la gamme Redster, les nouveautés se succèdent à un rythme effréné. Après la série Q sortie l’an dernier (et honorée d’une palme de la performance dans nos tests 2023 avec le Q9), voici que débarquent le S8 et ce G8 pour 2024. Encore un coup de maître pour la firme de Manuel Feller, qui remporte de nouveau la palme de la perf, à partager avec Völkl. Les experts seront gâtés, puisqu’il faut en effet un certain niveau pour maîtriser ce fougueux pistard, doté de la techno Revoshock dans sa version carbone, donc un peu plus light que pour la Coupe du monde. Orienté GS (le G de G8 veut dire “géant”), il assume une ligne de cote très tendue et demande donc de s’employer pour entrer en courbe. Costaud et rigide, il rappelle le comportement du Q9 avec une stabilité remarquable et une accroche infaillible. Une excellente trouvaille, mais pas à la portée de tous !

Atomic
Atomic

Prix de vente conseillé : 949,99€ avec fixations X12 GW

Rayon : 16,2 m (175 cm)

Tailles dispo : 161, 167, 175 et 182 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 3,5/5

Performances : 4,5/5

PALME DE LA PERFORMANCE

Blizzard – Thuderbird R15 (175 cm)

On commence à bien connaître ce Thunderbird, dont la version R15 est de retour pour une troisième saison. Sans être un monstre de performance, il a prouvé lors de cette session, comme il l’avait fait les hivers précédents, qu’il a toutes les qualités d’un pistard complet. Stable et solide sur l’angle, il donne la banane en grandes courbes. Quand il s’agit de raccourcir les virages, ça a été moins évident pour notre escouade, puisqu’il semble parfois suivre un rail invisible et rechigner à en sortir. Malgré une accroche agressive, on ne le destine pas aux experts, qui auront besoin de plus de répondant, ni aux skieurs inexpérimentés pour lesquels il sera un peu trop dur à tourner. En revanche, tous ceux qui sont entre les deux y trouveront leur compte sans problème.

Blizzard
Blizzard

Prix de vente conseillé : 1000€ avec fixations TPX 12 Demo

Rayon : 15 m (175 cm)

Tailles dispo : 155, 160, 165, 170, 175 et 180 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 4/5

Performances : 4/5

Dynamic – VR All-piste (176 cm)

Héritier des légendaires VR, ce All piste a directement donné le smile à nos testeurs ! Heureux comme des gamins de retrouver les skis sur lesquels ils ont signé leurs premiers exploits, ils ont également salué le comportement de ce pistard complet et racé qui leur a rappelé celui de l’antique VR27. Car ce qui caractérise le revival de Dynamic, ça semble bien être une quête de performances qu’on retrouve de ski en ski. Plus tolérant que le VR Géant testé l’an dernier, qui nous avait bien brulé les quadriceps, le All piste reste costaud et destiné aux très bons skieurs, voire aux carvers experts. Un ski sans réel défaut, si ce n’est de ne pas pouvoir s’adresser aux pratiquants plus timides. Ceux « qui savent y faire » admireront sa stabilité, notamment en grandes courbes et ses aptitudes globales, qui font de lui l’un des meilleurs produits de notre sélection.

Dynamic
Dynamic

Prix de vente conseillé : 1050€ sans fixations

Rayon : 16 m (176 cm)

Tailles dispo : 145, 151, 157, 164, 170, 176 et 183 cm

Fabriqué en Italie

Accessibilité : 4/5

Performances : 4,5/5

Dynastar – Speed 963 (173 cm)

Après deux sessions sur le 763, c’est son compère le Speed 963 qui nous est proposé cet hiver. Présenté par Dynastar comme un ski orienté vers les petits virages, il a en effet brillé dans cette filière, profitant de sa courte taille pour se faufiler sur la piste. Un ski très sain, tolérant, qui ne réserve pas de mauvaise surprise et qui distille un sentiment de sécurité. En revanche, il n’aime pas trop se faire rentrer dans le lard et ne sera pas le meilleur choix pour un skieur agressif, en quête de performance à chaque virage. Il est donc destiné avant tout aux pratiquants moins expérimentés, ou aux bons skieurs qui veulent se faire plaisir sans trop pousser les courbes. Un caractère jovial et consensuel qui lui vaut la palme Cruising, qu’il partage avec le K2.

Dynastar
Dynastar

Prix de vente conseillé : 880€ avec fixations NX12 Konect GW

Rayon 14 m (173 cm)

Tailles dispo : 156, 162, 168 et 173 cm

Fabriqué en France

Accessibilité : 4,5/5

Performances : 4/5

Edl – Cobalt (171 cm)

L’hiver dernier, on avait testé la version 165 cm de ce Cobalt, lui trouvant de belles qualités de slalomeur. Cette version 171 cm a beau ne faire que quelques centimètres de plus, elle a montré un caractère assez différent et aime résolument allonger les courbes malgré un rayon annoncé à 14 m. Puissant lorsqu’on le cintre, il est, dans cette taille, difficile à emmener en slalom et les amateurs de petits virages préféreront le 165 cm. En tout cas, il ne se fait pas prier pour couper et adore prendre de l’angle. S’il est loin d’être intournable, il faut quand même voir quelques aptitudes techniques, sans quoi l’expérience risque d’être décevante. Un bon ski pêchu, qui fera battre le palpitant des skieurs exigeants.

Edl
Edl

Prix de vente conseillé : 990€ sans fixations

Rayon : 14 m (171 cm)

Tailles dispo : 165 et 171 cm

Fabriqué en Italie

Accessibilité : 4/5

Performances : 4,5/5

Elan – Primetime 55 (179 cm)

Après plusieurs hivers de bons et loyaux services, les Amphibio s’éclipsent derrière le rideau et laissent le devant de la scène à la nouvelle gamme Primetime. Elle se décline avec le 22, le 33, le 44+, le 55 ou encore le 55+. Les Primetime gardent l’asymétrie qu’on connaissait sur ses prédécesseurs (Amphibio), avec un ski plus solide et épais sur l’intérieur et moins de matériau sur l’extérieur en spatule. On a bien senti l’impression de légèreté recherchée par la marque, mais les performances n’ont pas été à la hauteur de nos espérances. Plutôt partisan d’un rayon moyen (entre le slalom et le GS), il a donné une sensation de souplesse, notamment en spatule, confirmée par nos mesures de flex. Pas trop sûr de notre coup sur ce test (indice de confiance assez bas), on ne saurait trop vous conseiller de le tester pour vous faire votre propre idée.

Elan
Elan

Prix de vente conseillé : 999€ avec fixations EMX 12.0 GW

Rayon : 15,1 m (172 cm)

Tailles dispo : 144, 151, 158, 165, 172 et 179 cm

Fabriqué en Slovénie

Accessibilité : 3/5

Performances : 2/5

Fischer – The Curv GT (175 cm)

On connait désormais très bien le The Curv GT, qui squatte nos colonnes d’hiver en hiver. Un ski qui ne se distingue pas par ses performances (il fait le job, mais n’aime pas trop qu’on le martyrise), mais plutôt par sa facilité d’utilisation. En effet, les glisseurs pas très expérimentés et ceux qui carvent déjà bien mais se la jouent cool seront ravis de chausser ce Fischer, qui facilite la conduite coupée et notamment l’entrée en courbe grâce à sa spatule. Avec lui, les virages s’enchaînent sans peine et pas besoin d’avoir fait de la compète toute son enfance pour se faire plaisir. Revers de la médaille, les experts lui reprocheront un manque de répondant quand on appuie fort. À vous de voir dans quelle catégorie vous vous situez…

Fischer
Fischer

Prix de vente conseillé : 1250€ avec fixations RX 13 PR

Rayon : 16 m (175 cm)

Tailles dispo : 161, 168, 175 et 182 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 4,5/5

Performances : 3,5/5

Head – Supershape Rallye (177 cm) / Palme de l’accessibilité/performance

Voilà de quoi satisfaire les amoureux de la piste qui cherchent un ski docile et maniable pour s’éclater toute la journée. En effet, il conviendra à un large panel de skieurs, de ceux qui ont encore besoin de kilomètres pour perfectionner leur compréhension du carving à ceux qui ont déjà les clefs… mais ne cherchent pas à impressionner toute la station à chaque virage. Un poil limité en performances pour les experts agressifs, il ravira en revanche le reste des skieurs par sa maîtrise globale du sujet, combinant accroche, facilité d’utilisation et polyvalence dans les rayons. Des aptitudes qui lui valent d’être décoré, en compagnie du Rossignol Forza 70+, de la palme de l’accessibilité / performances qui garantit un ski avec lequel on peut progresser pendant plusieurs années.

Head
Head

Prix de vente conseillé : 1000€ avec fixations PRD 12GW

Rayon : 14 m (177 cm)

Tailles dispo : 154, 163, 170 et 177 cm

Fabriqué en Espagne

Accessibilité : 4,5/5

Performances : 4/5

PALME DE L'ACCESSIBILITE-PERFORMANCE

Kästle – PX71 (176 cm)

Pas de nouveauté sur la version 2023-2024 des PX, dont le but reste de donner au grand public la possibilité de s’éclater sur les pistes. Moins performant que le RX 11 testé l’hiver dernier, ce PX 71 n’est pas un monstre de carving et les experts habitués aux appuis francs et massifs risquent de ne pas y trouver leur compte. Pour ceux qui sont encore en progression, sa légèreté n’est pas inintéressante. Facile à pivoter, il est plutôt docile lorsqu’on le skie tranquillement, sans trop chercher à virer court. Pour une utilisation plus sportive, ça se corse et il a eu tendance à être très directif, faisant notamment sentir à nos testeurs un talon parfois intransigeant.

Kästle
Kästle

Prix de vente conseillé : 899 avec fixations K11 PRD GW

Rayon : 15,6 m (176 cm)

Tailles dispo : 148, 155, 162, 169 et 176 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 3,5/5

Performances : 3,5/5

K2 – Disruption 78Ti (170 cm) / Palme du Cruising

Original dans cette catégorie en raison de son patin relativement large pour la piste, ce 78 Ti n’a pas démérité. Sur une neige relativement molle, il n’a eu aucun mal à faire sa trace et à montrer de belles aptitudes. En aurait-il été de même sur la glace ? Le test ne le dit pas. Mais dans des conditions facilitantes, sa légèreté ne l’a pas desservi et on a trouvé le ski maniable, vivace et franchement ludique dans les petits rayons. Plutôt taillé pour les skieurs en progression dans l’art du coupé, il s’est révélé accessible et facile à mettre sur l’angle, notamment avec sa large spatule. Un peu limité en performances, surtout si on le skie en appuyant fort sur les languettes, il mérite toutefois une belle palme Cruising, qu’il partage avec le Dynastar Speed 963.

K2
K2

Prix de vente conseillé : 850€ sans fixations

Rayon : 17,8 m (177 cm)

Tailles dispo : 156, 163, 170, 177 et 184 cm

Fabriqué en Chine

Accessibilité : 4,5/5

Performances : 4/5

PALME DU CRUISING

Lacroix – Monarc (176 cm)

Belle surprise que ce Monarc, qui fait son apparition dans nos tests, avec des qualités réjouissantes à faire valoir ! Plus royaliste que le roi, il est plutôt du genre autoritaire et décidé à allonger la courbe. Dédié aux grands rayons, il propose toutefois une palette variée, comme le prouve le petit radar au-dessus de ce commentaire. S’il vaut mieux avoir des connaissances techniques déjà un peu poussées pour le chevaucher, il ne s’est pas révélé si difficile à tourner pour les bons skieurs. Homogène et polyvalent, il présente un compromis intéressant entre des performances honorables et une accessibilité bienvenue. Au royaume des carveurs, ce Monarc a presque tout pour être le roi!

Lacroix
Lacroix

Prix de vente conseillé : 1450€ sans fixations

Rayon : 15 m (176 cm)

Tailles dispo : 155, 164, 170, 176 et 182 cm

Fabriqué en Italie

Accessibilité : 4/5

Performances : 4/5

La Fabrique du Ski – Cœur de glace (175 cm)

Issu de l’imagination fertile de Christian Alary, fondateur et ingénieur en chef de la marque iséroise, ce Cœur de glace GS n’est pas fait pour les amoureux de la godille. Comme son nom l’indique, c’est résolument vers les grandes courbes que tend son cœur gelé. Pourtant, il n’est pas non plus à conseiller à ceux qui veulent se lancer dans un tracé, puisqu’avec son rocker prononcé à l’avant, il donne presque l’impression d’un ski polyvalent. Il n’a pas été facile à cerner, avec son talon extrêmement directif qui rend le carving épuisant, surtout pour les petits niveaux. On le recommande en réalité plutôt aux très bons skieurs, disposant d’un physique et d’une technique déjà perfectionnée… et qui ne cherchent pas à raccourcir les appuis.

La Fabrique du ski
La Fabrique du ski

Prix de vente conseillé : 1250€ avec fixations Look Rockerace

Rayon : 13,75 m (175 cm)

Tailles dispo : 175, 185 et 195 cm

Fabriqué en France

Accessibilité : 3/5

Performances : 2,5/5

Nordica – Dobermann Multigara DC FDT (180 cm)

Bienvenue au Multigara DC, une nouveauté qui combine la spatule d’un SLR avec le talon d’un GSR : un mix que la marque jure être bon partout, avec un rayon assez court et des déclinaisons en 170, 175, 180 et 185 cm. On a en effet été séduit par le comportement de cet hybride, surtout quand on a taillé de grandes courbes (en slalom, c’est beaucoup plus compliqué). Selon un testeur avisé, il sera parfait pour « un expert qui cherche un ski pas trop fougueux ». Accroche, stabilité, absorption des vibrations : il dispose de solides atouts pour ceux qui veulent de la performance. Pas recommandé aux plus hésitants, il aime la vitesse et sait le faire savoir. Avis aux amateurs !

Nordica
Nordica

Prix de vente conseillé : 1199€ avec fixations Xcell 14 FDT

Rayon : 16,6 m (180 cm)

Tailles dispo : 160, 165, 170, 175 et 180 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 3,5/5

Performances : 4,5/5

Rossignol – Forza 70+ (173 cm) / Palme de l’accessibilité-performance 

Adieu le React, welcome au Forza, qui prend la suite chez Rossignol et dont le 70+ est le fleuron. Ici, on ne parle pas de taille de patin mais de degrés d’inclinaison que le skieur peut prendre. On retrouve donc un Forza 20 pour les débutants, puis des modèles 30, 40, 50, 60, 70 et même 70+ pour les experts avec l’ajout d’une plaque FIS R22. Une nouveauté qui tape dans le mille, avec la palme de l’accessibilité-performance ! Un ski qui amène naturellement à la conduite coupée en facilitant l’entrée en courbe, surtout sur pente faible. Trop ? C’est ce qu’ont reproché certains testeurs, qui ont trouvé que cette tendance à toujours boucler lui faisait perdre un peu de performance. Mais il reste un excellent cru pour la grande majorité des pratiquants, qui enrouleront sans trop d’effort de jolis virages.

Rossignol
Rossignol

Prix de vente conseillé : 1080€ avec fixations SPX12 Race Metrix GW

Rayon : 14 m (173 cm)

Tailles dispo : 163, 173 et 181 cm

Fabriqué en Espagne

Accessibilité : 4,5/5

Performances : 4/5

PALME DE L'ACCESSIBILITE-PERFORMANCE

Salomon – Addikt Pro (170 cm)

Cet hiver, la marque haut-savoyarde lance une nouvelle gamme dédiée à la piste, qui reprend quelques technologies du S/Race avec l’ambition d’un ski performant, mais plus accessible (14 mètres de rayon pour ce 170 cm). Renforcée avec la technologie Blade, cette version “pro” nous a bien botté, surtout dans les petits virages où sa vivacité a fait des ravages. Est-ce l’apport de ce talon fendu comme une queue de pie, censé rendre le ski moins directif ? Toujours est-il que l’accessibilité saute aux yeux et que cet Addikt facilite indéniablement la conduite coupée. En revanche, il manque un poil de performance et de solidité pour véritablement boxer avec les guns de la catégorie. Un ski intéressant qui s’inscrit dans le sillon tracé par ses prédécesseurs, perpétuant la volonté de rendre le carving accessible au plus grand nombre.

Salomon
Salomon

Prix de vente conseillé : 900€ avec fixations Z12 GW

Rayon : 13,6 cm

Tailles dispo : 171 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 4,5/5

Performances : 4/5

Scott – Pure Piste (177 cm)

Vous n’aimez pas la glace ? Le Pure non plus. C’est ce qu’on avait noté l’an dernier, lorsqu’il était apparu dans nos pages. Lors de cette nouvelle session, sur une neige plus douce, on a été plus convaincu par ce ski qui vient d’un programme all mountain pour conquérir la piste. Même s’il n’atteint pas les performances des plus pointus de la sélection, il fait le job sur piste… à moins d’appuyer comme un sanglier. Maniable, doux et confortable, il est exquis à faible vitesse, à l’exception des rayons courts qui ne sont pas très intuitifs, malgré un rayon annoncé de 14 mètres. Un ski qui correspondra aux attentes de la grande majorité des skieurs de piste, avec un bémol pour les experts et autres bucherons, pour qui il manquera un peu de perf.

Scott
Scott

Prix de vente conseillé : 779,90€ sans fixations

Rayon : 14 m (177 cm)

Tailles dispo : 167, 177 et 187 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 4/5

Performances : 4/5

Stöckli – Montero AS (172 cm) / Coup de cœur

Comme le Laser SX en 2021, le Laser SC en 2022 ou encore le Montero AX en 2023, le Montero AS a remporté le Coup de cœur de la catégorie cet hiver. Encore une fois, la marque suisse a réussi son pari avec cette nouveauté tout simplement excellente, à l’image de Marco Odermatt, la tête d’affiche de Stöckli. Si ce Montero n’est pas une bête de course, c’est en revanche une vraie machine à fun sur la piste, alliant une stabilité réconfortante à une vivacité sans borne. En petits ou en grands virages, il sait tout faire et combine les talents du pistard parfait. Un peu moins saillant en coupé si on ne le skie pas assez en avant, il requiert quelques qualités techniques pour briller de tous ses feux. Alors qui c’est le plus fort ?

Stöckli
Stöckli

Prix de vente conseillé : 1099€ sans fixations

Rayon : 14,8 m (172 cm)

Tailles dispo : 160, 166, 172 et 178 cm

Fabriqué en Suisse

Accessibilité : 4,5/5

Performances : 5/5

COUP DE COEUR DE LA REDACTION

Völkl – Racetiger RC 15 (172 cm) / Palme de la performance

Deux grosses évolutions arrivent sur la gamme Racetiger, dédiée à la piste performance. Les modèles RC et SC, qui embarquaient jusqu’alors des plaques en acier sont désormais équipés de plaques en titanal, comme les Masters. Au niveau de la spatule, exit l’anti-vibrateur Uvo, remplacé par le Tailord Carbone Tips, un tressage de carbone absorbant les vibrations. Une mue réussie, puisque ce RC nous a bluffé par ses performances. Hyper stable, il entre facilement en courbe et se plie en quatre pour vous donner la sensation du virage parfait, sans décrocher malgré l’angle et la pression. Vu ses réactions d’appui, on le destine plutôt à un skieur sportif qui cherche un compagnon belliqueux. Moins efficace quand on le skie gentiment, il mérite amplement sa palme de la performance, qu’il partage avec l’Atomic.

Völkl
Völkl

Prix de vente conseillé : 880€ avec fixations VMotion 10 WGW

Rayon : 15,3 m (172 cm)

Tailles dispo 158, 165 et 172 cm

Fabriqué en Allemagne

Accessibilité : 4/5

Performances : 4,5/5

PALME DE LA PERFORMANCE

Wedze – Boost 900 MTR (176 cm)

Depuis l’hiver dernier, Wedze fait évoluer son Boost avec le STR pour virer court, le LTR pour les virages longs et le MTR entre les deux. Une polyvalence entre les rayons qu’on a bien notée, le ski semblant réagir de la même façon qu’on raccourcisse ou qu’on rallonge le virage. Facile à prendre en main (malgré un talon parfois ardu à faire entrer en courbe lorsqu’on skie doucement), tolérant, il absorbe extrêmement bien les aspérités du terrain. Relativement difficile en dérapage, il révèle plutôt ses arômes dans les conduites coupées. S’il n’est pas le plus fougueux de la sélection, on l’a trouvé satisfaisant « dans tous les compartiments du jeu », comme on dit au tennis. On ne le conseille ni aux débutants ni aux experts mais plutôt à ceux, entre les deux, qui carvent déjà et cherchent à progresser sans se ruiner.

Wedze
Wedze

Prix de vente conseillé : 410€ avec fixations Look NX12 Konect GW

Rayon : 14,5 m (176 cm)

Tailles dispo : 176 cm

Fabriqué en France

Accessibilité : 4/5

Performances : 4/5

Comment les tests Ski Chrono sont-ils rédigés?

Petit point de méthodologie… Pour réaliser ces tests, Ski Chrono réunit durant une semaine un panel de testeurs et de testeuses qui passent chaque ski au crible. La plupart d’entre eux sont des moniteurs et des monitrices de l’ESF, habitués à skier tout l’hiver dans toutes les conditions. Chacun remplit une fiche après sa descente, avant un débriefing en commun où l’on détermine à qui on conseille tel ou tel ski, pour quelle pratique il est fait et quels sont ses points forts et ses points faibles. 

Coup de cœur : Le meilleur ski de la sélection, tout simplement, qui fait l’unanimité auprès des testeurs.

Palme de la performance : Le ski le plus efficace et le plus performant, exigeant techniquement et physiquement.

Palme de l’accessibilité-performance : Le meilleur rapport entre la facilité d’utilisation et les performances du ski, offrant une mage de progression importante

Palme du Cruising : Un ski qui arrive à conjuguer performance et plaisir : des modèles accessibles et performants, davantage tournés vers une pratique plaisir

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant