Tests Ski Chrono : découvrez les meilleurs skis all-mountain de l’hiver 2023-2024

Après un hiver à l’enneigement capricieux, nous avons profité d’un début de printemps frais et perturbé pour tester dans d’excellentes conditions ces all mountain. Avec de la poudreuse jusqu’aux moustaches pour la partie hors-piste et les boulevards parfaitement préparés de l’Alpe d’Huez, nos testeurs ont pu observer tous les aspects de ces « 70/30 » (70 % horspiste et 30 % piste), à qui on demande d’assurer dans la peuf et la traffole, sans oublier quelques aptitudes sur le damé. La lutte a été féroce entre toutes ces excellentes planches, parmi lesquelles on a retrouvé quelques jolies nouveautés !

Armada – Declivity 102 Ti (174 cm) / Palme de l’accessibilité/performance

Avec ses chants AR100, ses renforts Articulated Titanal et son noyau léger en karuba, le Declivity 102 Ti est un gun costaud qui coche pas mal de cases pour la pratique du all mountain. Un ski complet, homogène, qui n’a pas présenté de défaut notable et avec lequel on peut partir rider sans consulter le mode d’emploi. Autant de qualités qui lui valent de décrocher cet hiver l’une de nos trois palmes de l’accessibilité / performance. S’il est donc efficace, notamment en grandes courbes, il n’est pas nécessaire d’être qualifié sur le Freeride World Tour pour s’amuser avec et un minimum de physique devrait suffire pour se lancer dans de belles chevauchés sur piste comme en dehors.

Armada
Armada

Prix de vente conseillé : 749,95€ sans fixations

Rayon : 18 m (180 cm)

Tailles dispo : 172, 180 et 188 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 4,5/5

Performances 4,5/5

PALME DE L'ACCESSIBILITE/PERFORMANCE

Atomic – Maverick 100 Ti (188 cm) / Coup de cœur

Il n’aura pas fallu beaucoup de temps à la gamme Maverick pour se tailler une solide réputation dans le monde du freeride. La version 180 cm avait déjà remporté la palme de la performance l’an dernier, cette fois-ci ce sera le coup de coeur pour les 188 ! « Le kiff », comme l’a résumé l’un de nos testeurs. Maniable, agréable, facile, accrocheur sur piste, ce costaud a tout ce qu’il faut pour séduire les amoureux des grands espaces. Il manque un peu de portance à petite vitesse dans la peuf, mais c’est absolument tout ce qu’on a noté dans la colonne des reproches. Impressionnant de stabilité, il est tout de même plus efficace dans les grandes conduites. Parfait pour les experts, il draguera aussi les autres, à qui il permettra de progresser avec enthousiasme.

Atomic
Atomic

Prix de vente conseillé :799,90€ sans fixations

Rayon : 21,6 m (188cm)

Tilles dispo : 172, 180 et 188 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 4,5/5

Performances 5/5

COUP DE COEUR DE LA REDACTION

Blizzard – Rustler 9 (186 cm)

Que vaut ce nouveau Rustler ? Blizzard a procédé à une recomposition complète de ce ski, avec de nouvelles tailles et une nouvelle construction. Le noyau Trueblend mêle hêtre, peuplier et paulownia alors que la technologie Fluxform réparti différemment la plaque de titanal (qui forme un H) sur cette version 2024. Etrangement, cela n’a pas beaucoup changé son comportement et on a retrouvé une skiabilité proche de l’ancienne version. Ce qui n’est pas un mal ! En effet, il a fonctionné dans toutes les conditions, faisant valoir de belles aptitudes générales. Avec un talon costaud, il a tendance à renâcler quand on cherche à raccourcir les appuis, et on l’a préféré en grandes courbes. Plus intéressant quand on augmente la vitesse, il conviendra à ceux qui n’ont pas de temps à perdre pour arriver en bas.

Blizzard
Blizzard

Prix de vente conseillé : 650€ sans fixations

Rayon : 17 m (180 cm)

Tailles dispo : 162, 168, 174, 180 et 186 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 4/5

Performances 4/5

Dynamic – VRide 95 (183 cm)

Résolument tournée vers la piste, la marque Dynamic propose toutefois quelques modèles pour aller jouer de l’autre côté des jalons. C’est le cas de ce VRide, que la firme présente comme un ski relativement accessible pour la pratique du freeride. Pourtant, on ne l’a pas trouvé si facile que ça à emmener, notamment en raison d’un talon qui accroche pas mal sur la piste et qui ne facilite pas la sortie de courbe. Pas super maniable à faible vitesse, il se comporte mieux lorsque le skieur accélère. Surtout, il excelle dans la poudreuse, où déjaugeage et portance s’allient pour le plus grand bonheur des freeriders. À conseiller en priorité à ceux qui veulent tâter de la powpow, sans perdre trop de temps en chemin !

Dynamic
Dynamic

Prix de vente conseillé  : 999€sans fixations

Rayon : 19 m (183 cm)

Tailles dispo : 165, 174, et 183 cm

Fabriqué en Italie

Accessibilité : 3,5/5

Performances 4/5

Dynastar – M-Corss 88 (176 cm) / Palme du cruising

Avec nouvelle gamme M-Cross, Dynastar propose trois modèles visant à faciliter la pratique du hors-piste, avec des version 78, 82 et 88 mm. Et ça marche, puisque ce 88 remporte la palme du cruising grâce à sa facilité d’utilisation déconcertante et sa capacité à enchaîner les descentes sans forcer. Malgré un patin assez fin, sa portance n’a pas été un problème et on a également adoré sa maniabilité, qui permet d’envoyer des petits virages avec aisance (son rayon de 15 m malgré sa taille n’est pas galvaudé). Un peu limité pour les experts qui cherchent la perf, on le recommande prioritairement à ceux qui veulent un ski cool, facile et ludique. Pour ceux qui veulent plus d’aptitudes en hors-piste et un peu moins sur la piste, son jumeau freeski, le 963 Ti, fera le job.

Dynastar
Dynastar

Prix de vente conseillé : 630€ sans fixations

Rayon : 15 m (184 cm)

Tailles dispo : 159, 168, 176 et 184 cm

Farbiqué en France

Accessibilité : 4/5

Performances 4/5

 PALME DU CRUISING

Elan – Ripstick 96 Black Edition (180 cm) / Palme de l’accessibilité/performance

Testé l’an dernier en configuration “normale”, le Ripstick 95 nous revient cette hiver dans sa version “Black Edition”, avec du carbone en plus dans sa construction pour davantage de rigidité. Une version qui a divisé nos testeurs sur son comportement. Pour certains, il a tout d’un ski physique et performant, pas facile à tourner mais extrêmement stable en grandes courbes. Pour d’autres, en revanche, il a été plutôt accessible, mais un peu limité à mesure qu’on montait en intensité. Il faudra donc le tester pour vous faire votre propre opinion ! Tous se sont en revanche accordés pour dire que ce Ripstick à double face assurait en hors-piste, en termes de portance comme pour le déjaugeage.

Elan
Elan

Prix de vente conseillé : 799€ sans fixations

Rayon : 18 m (180 cm)

Tailles dispo : 164, 172, 180 et 188 cm

Fabriqué en Slovénie

Accessibilité : 4,5/5

Performances 4,5/5

 PALME DE L'ACCESSIBILITE/PERFORMANCE

Fischer – Ranger 96 (187 cm)

Deuxième saison pour le Ranger 96, fer de lance d’une gamme revue l’année dernière, avec de nouvelles tailles et l’ajout de certaines technologies, dont des renforts en titanal sous le capot. Si la version 180 cm de l’hiver passé avait été jugée un peu light, celle-ci n’a pas laissé indifférents nos testeurs, qui lui ont accordé l’une des palmes de l’accessibilité / performance ! Pas très efficace sur piste, il s’est en revanche révélé un petit bijou en hors-piste. S’il demande un peu de vitesse (et donc de niveau technique) pour fonctionner à plein régime, il n’a pas son pareil en termes de portance et de déjaugeage, avec une spatule qui fonctionne à merveille. Amoureux de la poudreuse, il est à recommander à ceux qui passent peu de temps sur le damé et qui veulent arpenter toute la montagne.

Fischer
Fischer

Prix de vente conseillé : 780€ sans fixations

Rayon : 19 m (187 cm)

Tailles dispo : 173, 180 et 187 cm

Fabriqué en Autriche/Ukraine

Accessibilité : 4/5

Performances 4,5/5

Head – Kore 87 (18 cm)

Avec la série Kore, Head poursuit son bout de chemin en all mountain. Après nous avoir proposé la version 93 l’année passée dans cette catégorie, c’est désormais au 87 que nous nous sommes frottés. Plutôt étroit, il a eu tendance à pêcher en matière de portance. Sympathique à toute petite vitesse, il se révèle en revanche assez directif lorsqu’on accélère, et il faut des cuisses bien aiguisées pour lui faire entendre raison. Avec son talon raide, il a tendance à n’en faire qu’à sa tête, c’est-à-dire tirer droit pour prendre un maximum de gaz. Les amateurs de grandes droites pourront s’en donner à coeur joie, puisqu’il est bien stable dans ce registre. Un refus des petits virages qui le rend relativement exclusif, ce qui fait qu’on ne le recommande pas aux freeriders peu expérimentés.

Head
Head

Prix de vente conseillé :890€ sans fixations

Rayon: 16 m (184 cm)

Tailles dispo : 156, 163, 170, 177, 184 et 191 cm

Fabriqué en République tchèque

Accessibilité : 4/5

Performances 4,5/5

Kästle – FX 96 Ti (188 cm)

Avec pas mal de nouvelles technologies (comme la forme 3D, le noyau triple bois ou encore des incrustations en titanal), le FX 96 Ti, apparu l’année passée, est de retour dans nos tests. Dans cette taille de 188 cm, il a fait ses preuves dans les grands virages, notamment sur la piste ou sa stabilité et son accroche en ont bluffé plus d’un. Dans la poudreuse, on a également sorti quelques jolis virages, mais certains ont regretté qu’il ne sature quelque peu lorsqu’on prenait de la vitesse. Un petit point faible qui nous amène à dire que les experts trouveront plus performant ailleurs. Pour ceux qui ont un certain bagage physique et technique mais qui n’appuient pas comme des brutes à chaque appui, il peut en revanche s’avérer une monture fort agréable.

Kästle
Kästle

Prix de vente conseillé : 949€ sans fixations

Rayon : 20,2 m (188 cm)

Tailles dispo : 164, 172, 180 et 188 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 3,5/5

Performances 4/5

Movement – Go 90 (178 cm)

Si la nouveauté de l’hiver du côté de Movement est la sortie de la gamme Logic, en 86 et 91 mm, c’est bien le Go 90 qui nous a été donné à essayer lors de notre session de tests. Des skis qui ont mis tout le monde d’accord, avec une maniabilité excellente, qu’on sent dès les premiers virages. Hyper joueurs, ils ont du pep’s à revendre et les petits virages sont un véritable plaisir. Mais le ski a également les défauts de ses qualités, et cette vivacité se révèle un peu plus gênante pour les grands virages. Globalement, ils conviendront mieux aux petits gabarits (en raison de leur portance perfectible pour les plus lourds) ainsi qu’aux freeriders de petit niveau, puisque les experts risquent de regretter leur manque de stabilité à haute vitesse.

Movement
Movement

Prix de vente conseillé : 699€ sans fixations

Rayon : 18 m (178 cm)

Tailles dispo : 162, 170, 178 et 186 cm

Fabriqué en Tunisie

Accessibilité : 3/5

Performances 3,5/5

Nordica – Enforcer 94 (184 cm)

La gamme Enforcer repart pour une saison chez les Italiens de Nordica, à l’exception du Enforcer 115 qui disparait du catalogue. Ce 94 est un ski qui n’a pas été dessiné pour les Mickeys et qui sait se faire respecter. En clair, on le déconseille aux skieurs timides ainsi qu’à ceux qui aiment descendre pépère pour profiter de la vue. Solide et physique, cet Enforcer aime la vitesse et les grands virages, et il faudra s’employer pour lui faire raccourcir l’appui. Que ce soit sur la piste ou en-dehors, il ne tolère pas vraiment l’à peu près et n’hésitera pas à prendre les rênes si le skieur ne le dresse pas au doigt et à l’oeil. Un taureau écumant qui ne conviendra qu’aux très bons skieurs, voire aux spécialistes.

Nordica
Nordica

Prix de vente conseillé : 689€ sans fixations

Rayon : 18,2 m (186 cm)

Tailles dispo : 165, 172, 179, 186 et 191 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 3/5

Performances 4/5

Rossignol – Sender 94 Ti (186 cm) / Palme de l’accessibilité/performance

Déjà récompensé l’an dernier pour son apparition sur le marché, le Sender 94 Ti est de retour et repart cet hiver avec la palme de l’accessibilité / performance ! Une récompense méritée, car nous n’avons rien trouvé de négatif à dire sur ce solide gaillard. L’an passé, on avait noté un déficit sur la neige compacte mais, avec les conditions plus clémentes de cette session, ça ne s’est pas ressenti. Avec ses 22 mètres de rayon, on a évidemment pris plus de plaisir en grandes courbes, sans trop le brusquer. Un programme dans lequel il excelle ! Un peu en-dessous en ce qui concerne la maniabilité, il se distingue toutefois par sa polyvalence, son homogénéité et ne promet aucune mauvaise surprise. Un ski complet, qui conviendra à tout le monde, à l’exception des spécialistes trop attachés à la recherche de perf.

Rossignol
Rossignol

Prix de vente conseillé : 550 € sans fixations

Rayon : 22 m (186 cm)

Tailles dispo : 156, 164, 172, 178, 186 cm

Fabriqué en Espagne

Accessibilité : 4,5/5

Performances 4/5

PALME DE L'ACCESSIILITE/PERFORMANCE

Salomon – Stance 96 (182 cm) / Palme de la performance

Pas de révolution, cet hiver, dans la gamme Stance de Salomon, si ce n’est un dépoussiérage cosmétique pour un design plus frais, chez les hommes comme chez les femmes. En effet, on ne change pas une équipe qui gagne ! Toujours aussi efficaces, ces petites bombes ont fait sauter (de joie) nos testeurs. S’ils ont bien noté qu’ils demandaient de l’intensité et de la justesse technique pour fonctionner à plein régime, ils leurs ont également tressé des louanges appuyées, notamment en grandes courbes. Pas évident à faire déraper ou à pivoter à faible allure, c’est pourtant un régal en termes d’accroche sur piste, de déjaugeage en hors-piste et de force dans la traffole. Un ski costaud, pas évident à manier, mais qui mérite bien sa palme de la performance !

Prix de vente conseillé : 750€ sans fixations

Rayon : 19 m (180 cm)

Tailles dispo : 168, 176, 182 et 188 cm

Fabriqué en Bulgarie

Accessibilité : 4/5

Performances 4,5/5

PALME DE LA PERFORMANCE

Scott – Pure Mission 98 (184 cm)

Deuxième saison pour ce revival de la gamme Pure, qui joue à la limite entre le all mountain et la freerando. En effet, la principale originalité de ce Scott par rapport à ses compères est la légèreté, qu’on ressent en portant les skis mais aussi une fois qu’on les a aux pieds. En termes de performance, c’est du tout bon et de l’homogène comme nous l’indique le radar un peu plus haut. Certains ont préféré les petits virages alors que d’autres se sont plutôt régalés en grandes courbes, on vous laisse donc voir de quel côté vous êtes. Toujours est-il que ce Pure est un compromis intéressant pour ceux qui veulent un ski qui descend bien, et avec lequel on peut aussi envisager de grimper quelques centaines de mètres de dénivelé pour aller trouver un bon spot.

Scott
Scott

Prix de vente conseillé : 749,90€

Rayon : 21 m (184 cm)

Tailles dispo : 170, 177, et 184 cm

Fabriqué en Autriche

Völkl – Blaze 86 (186 cm)

Cet hiver, la famille Blaze s’agrandit. Elle qui se composait jusqu’alors d’un 86, un 94 et un 106 voit l’arrivée d’un 114 et d’une version plus étroite, avec 82 mm au patin. Ce 86, qui n’a pas bougé, est toujours aussi performant et il s’en est fallu de peu qu’il ne décroche une récompense tant il a donné le smile à notre escouade. Pas le plus maniable, ni le plus vivace, il est en revanche d’une stabilité redoutable… si on sait s’en servir. À petite vitesse, c’est un peu la soupe à la grimace, avec notamment un talon qui a du mal à sortir de la ligne de pente. Mais dès que le compteur s’emballe, notre cœur de testeur en fait de même. Un ski musclé qui se pilote en écrasant les languettes des chaussures et qu’on recommande aux très bons skieurs comme aux experts.

Völkl
Völkl

Prix de vente conseillé : 720€ sans fixations

Rayon : 19 m (186 cm)

Tailles dispo : 158, 165, 172, 179 et 186 cm

Fabriqué en Allemagne

Accessibilité : 3,5/5

Performances 4,5/5

Wedze – Patrol 95 Ti (185 cm)

Gros rocker devant, talon quasiment plat, look sobre, petit prix et bonnes aptitudes dans la peuf : pas de doute, le Patrol 95 est de retour ! Boosté avec un ajout de titanal l’année dernière, il garde les mêmes caractéristiques, à savoir de faire le job dans tous les secteurs, sans toutefois exceller dans un domaine particulier. Polyvalent, il est capable de varier entre godilles et longues conduites, même si on a senti un léger manque de stabilité en accélérant le rythme. Les experts en quête d’adrénaline lui reprocheront ce petit manque de pep’s qui allume l’étincelle. Pour les autres qui cherchent une monture fiable et capable de les emmener partout sans broncher, il a de solides atouts à faire valoir.

Wedze
Wedze

Prix de vente conseillé : 500€ avec fixations Tyrolia Attack 14 Demo

Rayon : 19 m (185 cm)

Tailles dispo : 165, 175 et 185 cm

Fabriqué en Autriche

Accessibilité : 4/5

Performances 4/5

Zag – Slap 92 (185 cm)

Cet hiver, la grosse nouveauté de Zag est ce Slap 92, décliné en version féminine et masculine. Un ski pour la peuf qui se veut joueur avec pas mal de pivot. Pour la peuf mais pas seulement, puisqu’il est présenté comme un polyvalent, également capable de carver, un mot qu’on n’avait pas l’habitude d’entendre du côté de Zag ! Une nouveauté un peu énigmatique, puisque nos testeurs se sont écharpés au moment du débriefing. S’ils se sont accordés pour dire que son niveau de performance était modeste, certains ne l’ont pas trouvé très accessibles alors que d’autres ont loué sa facilité d’utilisation. On vous laisse faire quelques descentes pour vous forger votre propre opinion.

Zag
Zag

Prix de vente conseillé : 679€ sans fixations

Rayon : 19 m (185 cm)

Tailles dispo : 173, 178 et 185 cm

Fabriqué en Pologne

Accessibilité : 3,5/5

Performances 3/5

 

Ce ski est disponible chez notre partenaire Snowleader

Comment les tests Ski Chrono sont-ils rédigés?

Petit point de méthodologie… Pour réaliser ces tests, Ski Chrono réunit durant une semaine un panel de testeurs et de testeuses qui passent chaque ski au crible. La plupart d’entre eux sont des moniteurs et des monitrices de l’ESF, habitués à skier tout l’hiver dans toutes les conditions. Chacun remplit une fiche après sa descente, avant un débriefing en commun où l’on détermine à qui on conseille tel ou tel ski, pour quelle pratique il est fait et quels sont ses points forts et ses points faibles.

Coup de cœur : Le meilleur ski de la sélection, tout simplement, qui fait l’unanimité auprès des testeurs.

Palme de la performance : Le ski le plus efficace et le plus performant, exigeant techniquement et physiquement.

Palme de l’accessibilité-performance : Le meilleur rapport entre la facilité d’utilisation et les performances du ski, offrant une mage de progression importante.

Palme du Cruising : Un ski qui arrive à conjuguer performance et plaisir : des modèles accessibles et performants, davantage tournés vers une pratique plaisir.

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant