Ourson, 2e Etoile, Etoile d’or : quelle médaille ESF votre enfant peut-il décrocher ?

« Passe ta troisième étoile d’abord ! » C’est la réponse type des parents lorsque les enfants veulent aller skieur seuls sur les pistes. Pour beaucoup, c’est la fin d’un parcours d’apprentissage… qui comprend pourtant de nombreuses autres étapes. Reprenons depuis le début, c’est-à-dire le Club Piou-Piou, là où se font les premières descentes. Avant d’atteindre l’Ourson, qui récompense les enfants capables de descendre une pente en chasse-neige en enchaînant quelques virages, les futurs champions pourront décrocher les médailles Piou-Piou, Blanchot, Sifflote ou Garolou en fonction de leur progression. Des récompenses qui n’existaient pas il y a quelques années et qui ont pour but d’encourager les plus petits.

On commence par le Club Piou-Piou. Photo Agence Zoom pour esf
On commence par le Club Piou-Piou. Photo Agence Zoom pour esf

Les choses sérieuses commencent

Pour réussir son Flocon, il faudra ensuite être capable d’évoluer sur une pente un peu plus forte, souvent à l’aide d’une remontée mécanique autre que le tapis du Jardin d’enfant. On commence à parler de skis parallèles entre les virages, ce qui complique un peu la tâche. Vient ensuite la fameuse 1re étoile, qui introduit le dérapage en fin de virage et les petits pas tournant. En 2e étoile, l’accent est mis sur le dérapage alors que pour décrocher la 3e étoile, il faut pouvoir assurer un dérapage-frein de champion et descendre des pistes rouges sans jamais se retrouver en chasse neige. Pas de la tarte !

De la sortie du Club Piou-Piou jusqu'à la compétition, la progression est vaste. Photo Agence Zoom pour esf
De la sortie du Club Piou-Piou jusqu'à la compétition, la progression est vaste. Photo Agence Zoom pour esf

 Le Team Étoiles, vers la compétition

Viennent ensuite les médailles du Team Étoiles, pour ceux qui veulent perfectionner leur technique. L’Étoile de bronze récompense ceux qui sont capables de maîtriser la godille et de passer dans un slalom sur pente soutenue. Vient ensuite la toute nouvelle Étoile d’Argent, pour laquelle il faut réussir un parcours chronométré dans un temps imparti par rapport au chrono du moniteur. Idem pour l’Étoile d’or, où le cut est encore plus serré. Prise d’angle, sens de la trajectoire et dérapages efficaces sont essentiels pour y parvenir ! Une fois l’Etoile d’or en poche, les enfants qui le souhaitent peuvent continuer vers les cours compétition, et ainsi passer les épreuves de la flèche (slalom géant) et du chamois (slalom).

Les snowboardeurs ont également une progression structurée. Photo Agence Zoom pour esf
Les snowboardeurs ont également une progression structurée. Photo Agence Zoom pour esf
Le snowboard a aussi ses médailles

Sur le modèle des étoiles du ski alpin, il existe aussi trois récompenses pour les petits snowboardeurs. Car oui, la pratique est toujours bien vivante.On commence par le Goomie Rider, pour lequel il faut apprendre à faire des virages en frontside et en backside. Pour la suite, il faut savoir tourner en fakie (avec la planche dans le sens le moins naturel), et s'initier au freestyle. Enfin vient la médaille Izzy Rider, avec un petit slalom et les premiers 180 glissés.

PARTAGER
Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Rechercher par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant