Ski et surpoids : les précautions à prendre pour ne pas se blesser

Si le ski est un sport, nombreuses sont les personnes qui le pratiquent occasionnellement alors qu’elles n’ont pas l’habitude d’une activité physique régulière. C’est souvent le cas des personnes en surpoids, pour qui la pratique est légèrement plus dangereuse que pour une personne au poids médian. Rappelons que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’une personne est en surpoids quand son Indice de masse corporelle est supérieur à 25, et obèse quand celui-ci dépasse 30.

« Une personne en surpoids a plus de risque d’entorse ou de fracture », estime François Clamadieu, médecin généraliste qui exerce depuis cinq ans à La Plagne. « Quand on a plus de poids que ce que le squelette peut supporter, les torsions du genou risquent par exemple beaucoup plus d’entraîner une lésion au ligament croisé antérieur. »

« Le ski, c’est du sport »

Si ce risque existe, il ne concerne évidemment pas uniquement les personnes qui ont quelques kilos en trop. « On pense parfois que le ski ne va pas être très exigeant en termes musculaires ou d’endurance, mais ce n’est pas une activité de parc d’attraction », poursuit le médecin. « Le plus gros souci, c’est l’absence de sport le reste de l’année. » Un diagnostic confirmé par le Dr Rossignol, médecin généraliste à Valloire et également médecin du sport. « Le ski, c’est du sport », résume-t-elle.

Le ski alpin fait d’ailleurs partie des sports d’hiver à privilégier si on souhaite perdre du poids.

Un renforcement des quadriceps en prévention

Pour éviter de visiter le cabinet médical de votre station préférée, quelques points sont importants à noter. Avant le séjour, il est important de commencer une activité physique. « On recommande de faire un travail de renforcement, par exemple avec un préparateur sportif, avant de venir au ski », conseille le Dr Maréchal, qui consulte à Beaufort.

« Il faut notamment axer ce travail sur les quadriceps, qui permettent de maintenir le genou, sans oublier d’étirer toute la chaîne postérieure. » Mollets, ischios-jambiers, fessiers, lombaires : autant de muscles qui seront sollicités, comme les quadriceps, une fois sur les pistes. « L’idéal, c’est de commencer 4 à 6 semaines avant d’aller au ski, pas la veille. »

On vérifie ses fixations

Autre conseil précieux : ne pas négliger le réglage de son matériel. « C’est plus que fondamental de bien le faire faire chez un loueur et de ne pas minorer son poids », recommande le Dr Clamadieu. Avoir des skis récents, qui correspondent à sa morphologie et à son niveau, plutôt que de vieilles lattes plus très fiables, est également un prérequis pour éviter les chutes. « Il faut aussi avoir des chaussures adaptées, bien serrées. Si elles sont un peu « lax », ça peut être pourvoyeur de fracture », termine le médecin de La Plagne.

Alors, face à ces avertissements, faut-il déconseiller aux personnes en surpoids de pratiquer le ski ? Non, répondent en chœur les médecins. « On incite toujours les gens à faire du sport, c'est bénéfique pour l'organisme. Mais il faut simplement qu’ils fassent attention », résume le Dr Maréchal. D'autant qu'être en montagne est excellent pour la santé et a même des effets bénéfiques sur le moral !

Découvrez nos lectures liées
Restez informé, suivez le meilleur de la montagne sur vos réseaux sociaux
Réserver vos séjours :
hébergements, cours de ski, forfaits, matériel...

Dernières actus

Nos tops stations
  • Avoriaz
  • Chamonix
  • Courchevel 1850
  • Flaine
  • Font-Romeu
  • L'Alpe d'Huez
  • La Bresse
  • La Plagne
  • Le Lioran
  • Les 2 Alpes
  • Les Menuires
  • Montgenèvre
  • Orcieres Merlette
  • Peyresourde
  • Risoul 1850
  • Saint-Lary-Soulan
  • Tignes Val Claret
  • Val Thorens
  • Villard-de-Lans
Les stations par région
  • Alpes (134)
  • Massif central (4)
  • Pyrénées (21)
  • Jura (6)
  • Vosges (4)
  • Corse (1)
Suivant
Adultes18 ans et +
Enfantsde 0 à 17 ans
1er enfant
2ème enfant
3ème enfant
4ème enfant
5ème enfant
6ème enfant
7ème enfant
8ème enfant
9ème enfant